Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Re-mobilisation pour le retour de Djena et Bari

 

 

Rencontre avec une maman désespérée : 7 mois loin de ses enfants, Djena et Bari.

 

Les mois passent, et la douleur qui paraissait déjà à son maximum ne cesse d'augmenter. Djena et Bari n'ont toujours pas regagné leur maison. Et maintenant ils ne rentreront pas aussi rapidement en effet les discussions entre l'Élysée et le gouvernement Algérien n'ont pas abouti à la prompte issue espérée.

Attendre ENCORE quelques mois de plus, cela devient trop lourd mais  l'Algérie veut s'occuper de ce problème elle même, la France réunit donc à ce jour les chefs d'inculpation en cours nécessaires aux suites pénales en Algérie, notamment la récidive d'enlèvement, l'usurpation d'identité, et la réouverture de la tentative d'homicide de 2007 grâce à de nouvelles preuves. Dans l’espoir tout de même que l'Algérie comprendra que l'urgence qui concerne cet homme dangereux, n'est pas la même que l'urgence des enfants.

D'autres nouvelles : nous avons la certitude que ces enfants qui sont français sont clandestins en Algérie, en effet leurs passeports sont restés chez leur maman

Les enfants sont scolarisés, bien que douloureux c'est un peu rassurant.  Djena et Bari sont pris en compte par la justice.

IL semblerait également que le soutien humain et financier du père qui venait de France est enfin inquiété par la police Française et que les langues se délient, et ce n'est apparemment que le début des actions visant à pointer du doigt les complicités qui ont permises et entretenues cet enlèvement depuis le premier jour.

L'étau se resserre mais les enfants ne sont toujours pas chez eux, là où est leur vie, là où des centaines de personnes les attendent.

Tous les regards et les espoirs se tournent désormais vers l'Algérie. Déjà 4 ans que Djena et Bari étaient sous le couperet de la justice. Il serait bon que leur souffrance soit comprise et considérée, et que les choses aillent le plus vite possible.

Même 1 semaine de plus sera un calvaire alors 1 mois, 2 mois ... !!

Tout sera mit en œuvre pour que la justice algérienne soit demandeur et pour que se mette en place un pont pour leur retour, le plus tôt sera le mieux. Le plus tôt pour que Bari et Djena passent à autre chose, vivent normalement loin des conflits. En se préparant au monde des adultes sur lequel ils en savent déjà trop.

 

Marie-Laure Fazio bien qu’à bout de force,  tient à remercier tout cet élan de solidarité qui s’est formé autour d’elle,  et notamment au travers de l’association créée par son compagnon Guillaume BENSEGHIR,  président de la dite association, « Djena et Bari »,  qui compte près de 1000 adhérents :

« 6 ans et 8 ans, ils sont  des enfants, et ce pour quelques années encore, battons nous tous ensemble pour qu'ils les vivent en paix et à leur place d'enfants.

Merci à vous tous de France et d'Algérie qui les soutenez tant, qui nous soutenez tant. Nous communiquons peu mais vos mots et vos encouragements nous touchent beaucoup, vivement que Djena et Bari voient par eux même combien vous les aimez aussi ».

 

http://djenaetbari.blogspot.com

 

L'association n'étant pas subventionnée, elle a besoin de vos dons pour vivre et accroître le soutien aux enfants. Les frais de justice et de recherche ne cessent de s'accumuler et le moindre geste de votre part est pour eux  un grand soutien.

 

Contact : djenaetbari@gmail.com

 

MLaureMLaure montre les passseports de ses enfants