Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #ruralite catégorie

DEPARTEMENT Bureau de l'Association des Maires Ruraux du 04

                                       Michel Flamen d'Assigny réélu
                              président de l' Association des Maires 04.

Suite à l'assemblée générale du 1er juin à l'Escale, dans nos colonnes du N°23, les nouveaux membres du conseil d'administration élus à l'unanimité se sont rassemblés au sein de la mairie du Chaffaud ce samedi pour procéder à l'installation du nouveau bureau.

Le mandat de Michel Flamen d'Assigny, maire de Châteauneuf-Val St-Donat,  en qualité de président a été reconduit.

 

DSCF5674.JPG


 

Le bureau est composé de : Armand Granet, 1er adjoint à St-Jacques, trésorier,
Jean-Jacques Lachamp, Maire de Nibles, vice président et secrétaire de l’association.
Les membres du Conseil d'administration sont : Brigitte Bonnet, maire de Beaujeu,  Sandrine Cosserat, maire de Volonne, Maryline Féraud, maire de Le Chaffaud,  Jean-Louis Chabaud, maire de Barrême, André Guirand, maire de Villars-Colmars, Serge Prato, maire de Saint-André les Alpes.
Le secrétariat administratif est assuré par Marie-Christine Etienne.

Le secrétariat pour toute correspondance : AMR04- 6. route Napoléon 04290 Volonne

tél 04.92.64.58.25  AMR04SEC@aol.com

https://www.facebook.com/bookmarks/pages#!/pages/Association-des-Maires-Ruraux-du-04/142800812425615?fref=ts

KRYS.jpg

L'association des Maires Ruraux fédère, informe, accompagne, représente et défend les communes de moins de 3500 habitants partout en France faisant reconnaître leurs spécificités en complémentarité avec l'AMF présidé  dans notre département par Daniel Spagnou, maire de Sisteron.
Dans notre département cette association a sa raison d'être puisque c'est presque 200 communes qui sont dites "rurales".

"Pour être crédible dans notre opposition à la réforme territoriale, il va falloir aussi avancer nos propositions en matière d’aménagement du territoire, de péréquation financière, en un mot, d’égalité des territoires !  Notre débat et combat actuel est la suppression du conseil général et des compétences qu’il exerce, la difficulté principale étant la proportion des intercommunalités et l’évaporation de la commune dans une vision urbaine et concurrentielle qui vampirise nos territoires ruraux ! " déclare Jean-Jacques Lachamp.

Un projet de rassemblement des élus sur le thème de la réforme territoriale est programmé mi-septembre à Volonne, avec des débats et des informations orchestrés par Cédric Szabo, directeur de la fédération nationale de l'AMRF et la présence attendu de Vanik Berberian Président des Maires ruraux de France.

Voir les commentaires

Alpes de Haute Provence Assemblée générale des maires ruraux

DEPARTEMENT - L'ESCALE
                                                   La ruralité... ce n'est pas toujours pour maintenant !!
              L'assemblée générale de l'Association des Maires Ruraux des Alpes de Haute Provence

                                                                 s'est tenue ce samedi à l'Escale.

Créée en 1971, l'Association des maires ruraux de France fédère près de 10000 maires ruraux au sein d'un réseau solidaire, en toute indépendance des pouvoirs et partis politiques.
Rassemblés autour d'une identité forte, les membres de l'AMRF portent la voix des communes ancrées sur les territoires ruraux pour défendre des enjeux spécifiques.
Forte de son militantisme et de sa représentativité, l'AMRF est aujourd'hui l'interlocutrice incontournable des communes rurales auprès des pouvoirs publics et des grands opérateurs nationaux.  Dans cet esprit,  elle fédère, informe et représente les maires des communes de moins de 3500 habitants partout en France.

Au niveau local, l'AMR04  a vu le jour en 2000 et est présidée depuis 2008 par Michel Flamen d'Assigny, maire de Châteauneuf Val Saint-Donat.
Dans notre département cette association a sa raison d'être puisque c'est quelques 183 communes qui sont dites "rurales".
L'AMR04 qui compte 69 adhérents en 2013, est en constante évolution,  car elle est un réseau de proximité efficace, force d'information et de mobilisation très réactive.
 
Rassemblés pour leur 14è assemblée générale annuelle ce samedi matin à l'Escale, c'est Claude Fiaert maire de l'Escale et conseiller général qui a accueilli très cordialement les maires ruraux qui se sont déplacés fort nombreux de tout le département.
En présence des conseillers généraux,  des conseillers régionaux, du sénateur, Claude Domeizel et du sous-préfet du canton de Forcalquier, Pascal Zingraff, les élu(e)s du 04 ont saisi l'occasion d'évoquer les dossiers "brûlants" qui concernent nos communes rurales et le flot des textes législatifs ou réglementaires, votés ou en cours de discussion qui sont nombreux en cette période.

Il faut siffler la fin de la récré et passer à l'acte !
Parmi les sujets des plus brûlants, celui des réformes scolaires reste celui qui préoccupe les participants dans l'immédiat.
Un décret en date du 7 mai 2014 est venu compléter le cadre réglementaire des nouveaux rythmes scolaires en ouvrant la possibilité d'expérimentations, mais l'aspect financier, nerf de la guerre, reste insatisfaisant.
Reçu le 5 mai par Benoît Hamon, le président de l'AMRF lui a fait part de la volonté de la grande majorité des maires de participer à l'amélioration du cadre éducatif des jeunes générations, en prenant  leur part à l'effort dans la mise en oeuvre de la réformes scolaires. Il a également rappelé  l'opposition  des maires ruraux  à la notion de "date butoir" qui leur serait imposée, afin de raisonner en termes de processus et de progression dans les actions mises en place.

Un autre vieux serpent de mer : le statut de l'élu.
Sur ce sujet déjà maintes fois abordé par nos Assemblées parlementaires, il semble qu'il repose aujourd'hui sous quelques dossiers (la proposition de loi déposée en novembre 2012 étant à ce jour en attente d'examen par l'Assemblée nationale en 2è lecture, non inscrite à l'agenda...).
Les maires ruraux suivent avec grande attention ce sujet qui impact dans ses différents  axes  (indemnité, formation responsabilité, retraite, etc...) leur quotidien.

Le chantier de réorganisation territoriale : communes et conseils généraux.
"Face à l'hallali médiatique et politique du moment sur ces deux institutions essentielles à notre démocratie et à nos territoires, il convient de s'opposer par tous les moyens à cette vision technocratique hors sol.
A ce glissement vers le gigantisme intercommunal, s'ajoute la suppression envisagée des départements.
Alors que notre pays voit le monde rural connaître un regain démographique, porter un coup qui affaiblirait les collectivités serait à contre courant du cours de l'histoire, et défenseur d'un conservatisme tendant à amplifier la hiérarchisation en faveur des seules métropoles.
Nous condamnons bien sûr cette mesure "ruralicide" et contraire à la constitution de 1958..."  a insisté le président  de l'AMR04, Michel Flamen d'Assigny, lors de son long plaidoyer.

 

P1070762.JPG

 

 

 

"A ceux qui disent et aux autres qui pensent qu’il y a trop de communes en France je réponds, si le maire n’existait pas depuis plus de 200 ans, il nous faudrait sans doute l’inventer !
Car il n’y pas de secret: des maires ruraux rassemblés, plus fort,  serons toujours mieux écoutés. Accompagner, représenter et défendre les communes rurales.
Affirmer qu’il n’y a pas d’opposition avec l’AMF ou d’autres associations d’élus mais qu’il y a assurément une complémentarité nécessaire afin de répondre à des problématiques différentes.
La finalité de toute notre activité est de faire reconnaître la spécificité des communes et des territoires ruraux." a ré enchérit Jean-Jacques Lachamp, vice président de l'AMR04 et maire de Nibles.

 

 

P1070739.JPG

 

* Conseil d'administration de l'AMR04 élu à l'assemblée statutaire :


Michel Flamen D'Assigny, maire de Châteauneuf Val Saint-Donat
Jean-Jacques Lachamp, maire de Nibles,
Brigitte Bonnet, maire de Beaujeu,
Jean-Louis Chabaud, Maire de Barrême,
Serge Prato, maire de Saint-André les Alpes
André Guirand, maire de Villars-Colmars,
Sandrine Cosserat, Maire de Volonne,
Armand Granet, maire adjoint de Saint-Jacques

 

P1070814.JPG

Voir les commentaires

VAL DE DURANCE Le combat continue :"Non à la décharge" à Château-Arnoux

 

Ce Lundi 11 mars, les opposants au CET des Parrines ont distribué des tracts,  ralentissant les voitures sur le carrefour de Château-Arnoux


Le juge des expropriations était attendu à 14 heures à la mairie de Château-Arnoux, mais les manifestants se sont mobilisés une demi-heure avant et sont venus fort nombreux pour démontrer leur désaccord.


L’association "Sauvegarder les Parrines", des élus du Territoire, Gérard de Meester, Conseiller Général du canton de Peyruis,  Patrick Martellini, Maire de Château-Arnoux/Saint-Auban, accompagnée de sa première adjointe, Danielle Bremond, Jean-Marie Berg, adjoint à Château-Arnoux également,  Michel Flamen d'Assigny, Maire de Châteauneuf Val saint Donat, Président de l'asssociation des Maires Ruraux du 04, Michel Lauferon, adjoint à Salignac, Jacques Bonte, Maire de Volonne... et les divers opposants au projet de CET avaient  décidé de bloquer le carrefour et de ralentir les voitures afin de distribuer des tracts et d'en profiter pour communiquer sur cette action.


Plus de 200 sympathisants étaient  donc dans la rue, certains brandissant des banderoles.

"Non à la décharge" ont interpellé les voitures et les piétons.


Les élus avaient  revêtu les écharpes tricolores et tendant les tracts vers les vitres ouvertes ils ont su garder le sourire, la meilleure défense !

Les futurs expropriés se fondent dans la foule qui les soutient.


Michel Bonifay, jarlandin, témoigne :

"Mon ressenti, c'est tout simplement du dégoût !Ce n'est pas possible à notre époque d'envisager une décharge comme celle des Parrines, des solutions existent ! Des solutions pérennes  et créatrices d'emplois, et le lieu ??? Franchement nous avons des hectares déjà pollués avec l'usine,  une voie ferrée qui entre dans l'usine, avec les déchets on produit du gaz que l'on peut brûler,  en faire de la vapeur etc ...je suis également un passionné de papillons la décharge va définitivement signer l'arrêt de mort d'un papillon, LA PROSERPINE, dans ce secteur... mais que pèse un papillon face à la manne financière des ordures qui viendront inévitablement de  d'autres régions que le 04".....

 

 

Face à face entre les opposants et le juge civil


Patrick Martellini représentait à la fois la commune et la communauté de communes en cet instant. "Nous sommes nombreux et nous vous recevons bien et dignement, comme vous pouvez le constater", dit-il en s’adressant au juge des expropriations qui est arrivé. "On se sent maltraité et notre territoire est bafoué par une poubelle. Tous ceux qui sont ici disent "non" à la décharge !" Celui-ci a  rappellé la tâche qui lui est alloué : "Je suis là pour arpenter les parcelles afin de les  constater et de les évaluer et remplir un procès verbal de description. L’audience d’appréciation des valeurs aura lieu au Tribunal de Grande Instance à Digne le 22 mai 2013. Le juge civil n’a pas d’autres compétences !"

Le président de Sauvegarder les Parrines rappelle la prochaine manifestation du samedi 16 mars. Le rendez-vous de départ de l’opération escargot est devant la mairie à 13 heures. La démonstration s’est faite dans le calme, mais elle fera grand bruit car  la détermination  s'est lu sur les visages.

 

60410_162360120587074_548816481_n.jpg

 

861020_162360110587075_514381930_o.jpg

 

distribution-de-tracts.jpg

 

531515_162360257253727_243585909_n.jpg

 


Voir les commentaires

MARCHE DE MALFOUGASSE

 

 

DIMANCHE 28 OCTOBRE

 

 

9h - 16h30 -sur les places du village

 

Marché aux fleurs & autres bonheurs...  

producteurs locaux - art & artisanat…

 

animation musicale – démonstrations – dégustations

 

VIDE – GRENIER              1€ le ml,

au profit de l’APE Les P’tites Canailles 

 

Contacts : 09 79 31 33 20 – 04 92 74 79 07 –

04 92 77 01 97

 

 

  

Plants maraîchers et horticoles, cosmétiques bio, confiserie, fromage de chèvre, confitures et conserverie, charcuterie, cuir, art et artisanat, portrait à main levée, bois peints, bois sculptés,

parfums, objets du monde …

 

Buvette-sandwicherie-crêpes...

 animation musicale –

vide-grenier,dégustations et démonstrations :   

fabrication de brousse de chèvre,portrait à main levée, tour à bois,  fabrication du boudin par le Roi du Boudin de Malijai ! (à partir de 14h)

 

 

112 

 

 

 

 

mairie.mallefougasse@orange.fr

e.coutel.machet@free.fr

mayane04@orange.fr 

 

 

http://mallefougasse.chez-alice.frlink

Voir les commentaires

SMIRTOM du canton de Volonne

Une meilleure gestion des déchets grâce à de nouveaux outils.

La déchetterie des Blâches Gombert à Château-Arnoux, créée depuis plus de 20 ans reste un endroit indispensable et très prisé par les quelques 14000 habitants des 11 communes concernées de la Communauté de Commune de Moyenne Durance : Château-Arnoux/Saint-Auban, Aubignosc, Châteauneuf-Val-Saint-Donat, Montfort, Peipin, Salignac, Sourribes, l'Escale, Volonne, Mallefougasse et Malijai.

Le Syndicat Mixte de Ramassage des Ordures Ménagères du Canton de Volonne (SMIRTOM) emploie actuellement 16 salariés : 10 pour la collecte, 4 à la déchetterie, une "conseillère déchets" et un directeur.

Un badge à l'entrée de la plateforme depuis le 1er octobre

A compter de ce jour on ne peut plus entrer à la déchetterie que si l'on est muni de son badge.

Les retardataires peuvent ENCORE effectuer les formalités nécessaires pour son obtention (attestation de domicile, photocopie de la carte grise et formulaire dûment rempli)  en se rendant à l'accueil où une conseillère, Ludivine TASSIS, a pour fonction, d'expliquer aux administrés comment utiliser le badge et dans une prochaine échéance, des séances d'information seront organisées dans les établissements scolaires sur le territoire.

Cette automatisation libérera l'employé qui pourra effectuer d'autres tâches comme par exemple le nettoyage plus approfondi sur les quais.

Il faut prendre conscience que certaines technologies améliorent les contraintes tout en facilitant le travail.

Quelques chiffres pour déplorer l'augmentation des déchets

Sur 7 mois, l'évolution des déchets est impressionnante. Les ordures ménagères qui pesaient 2425t en 2011 affichaient 54 tonnes de plus. Les 391.12t de tri sont devenues 439.66t (soit 48.54t de plus)

Le tonnage affecté à la déchetterie était de 2657t, et aujourd'hui le chiffre atteint 3023t donc 366t de plus.

Au total on est passé de 5473.12t en 2011 à 5941.66t soit 468.54t de PLUS. 

Les déchets  : un problème contemporain... et l'affaire de tous !

Notre société de consommation utilise une très grande quantité de contenants fabriqués à partir de divers matériaux. Au fil des années, ces derniers ont été modifiés et sont devenus recyclables, à la condition, bien sûr, que les consommateurs soient disciplinés et emploient la chaîne de tri sélectif mise en place par l'organisme gestionnaire de la déchetterie. Il reste encore trop fréquent de découvrir des dépôts sauvages au pied des containers réservés à d'autres produits

Michel Flamen d'Assigny, président du SMIRTOM, lance un cri d'alarme : " TRIONS A LA BASE !  Les 2 premières années de ma présidence, les taxes avaient été réduites mais à présent avec les coûts, notamment ceux des carburants, ainsi que les taxes, nous devrons revoir les données, donc appelons au civisme de chacun !"

Toujours dans un souci d'économie, le SMIRTOM  a équipé tous les véhicules de géolocalisation, après concertation avec les chauffeurs, de façon à améliorer et optimiser le service.

 

 

dechetterie.jpg

Michel Flamen d'Assigny, président du SMIRTOM du canton de Volonne et Ludivine TASSIS,

conseillère, en charge de vous accueillir, vous informer, vous conseiller...

Voir les commentaires

VOLONNE - SMIRTOM du canton de Volonne - Du nouveau à la déchèterie !

Plus qu'une semaine pour réserver votre badge !

 

L’accès à la déchèterie de Château-Arnoux  sera verrouillé à partir du lundi 1er octobre, plus qu’une semaine pour vous procurer le badge.

Annoncé par voie de  presse fin avril, le SMIRTOM du canton de Volonne rappelle que le badge est gratuit pour chaque foyer des 11 communes adhérentes ainsi que les entreprises. Pour les professionnels, le badge supplémentaire sera facturé 3€. Le remplacement d'un badge perdu ou détruit vous en coûtera 7€.

 Les formulaires de demande de badge sont disponibles en mairie,  en téléchargement sur www.smirtom04.fr, et aussi à l’accueil de la déchèterie.

 

Récupération des capsules "Nespresso" en déchèterie 

Le SMIRTOM a installé des conteneurs pour la récupération des capsules de café de marque uniquement «Nespresso». Les capsules de café de cette marque sont constituées de deux matériaux principaux, un contenant en aluminium et du marc de café. Ces matériaux étant totalement recyclables. L’objectif est d’éviter le mélange de ces produits avec les ordures ménagères classiques, en proposant aux consommateurs une solution alternative de tri du fait qu’elles ne sont pas acceptées dans les conteneurs de tri classique.

Cela permet également une réduction des volumes de déchets ménagers.

Le but est de séparer l’aluminium et le marc de café, destinés à être valorisés à travers des filières de recyclage agréées, l’aluminium en fonderie et le marc de café en compost.

Recycler l'aluminium permet un gain d'énergie de 95 %. 


 

Dérapage inquiétant ?

 

"Le SMIRTOM constate un dérapage très inquiétant des tonnages des déchets produits sur le territoire lors des 7 premiers mois de l’année, à savoir les ordures ménagères, le tri sélectif et les dépôts en déchetterie, enregistrant ainsi  une hausse de 8,56% des tonnages, tout confondu, ce alors que notre engagement était axé dans un objectif de réduction de 7% et que le gouvernement va annoncer une hausse de la TGAP, taxe sur les activités polluantes !" a souligné Michel Flamen d'Assigny, président du SMIRTOM du canton de Volonne.

 

recyclage-capsules-nespresso2.jpg

les nouveaux conteneurs de capsules Nespresso

Voir les commentaires

Volonne - Suppression d'une classe à l'Ecole Primaire

Une rentrée scolaire qui s'est déroulée dans la sérénité malgré la suppression

 

d'une classe compte tenu d'un effectif inférieur à l'année précédente.


L'effectif total est donc de 77 enfants répartis maintenant sur quatre classes : le Cours Préparatoire compte 15 élèves et  sera assuré par Mme Aubert et Philippe Exibard, qui est aussi le Directeur. Le cours élémentaire 1ère année regroupé avec le cours moyen 1ère année, soit 20 élèves, est conduit par Mme Aubert et Mme Schaffter. Bruno Francoz dirige  le cours élémentaire 2è année avec 22 élèves et Fabrice Pélerin conserve son cours moyen 2è année avec 20 élèves.


Comme chaque année beaucoup de projets pédagogiques et culturels seront mis en place mais c'est un peu tôt pour les dévoiler car certaines dates et modalités sont à l'étude. Néanmoins on peut d'ores et déjà annoncer le cross de l'école qui aura lieu le 27 novembre.


L'école maternelle compte toujours 2 classes pour 46 élèves.


Nous souhaitons bon courage aux enseignants et plein de bonnes notes aux jeunes élèves.

 

VOLONNE-019.jpg

photo MCE   l'Ecole Primaire vient d'ouvrir ses volets !!!!!

Les vacances sont finies jusqu'à celles de la Toussaint....

Voir les commentaires

Pour la 2è année consécutive, baisse du Taux de la Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères...

VAL DE DURANCE/VOLONNE     


Les représentants des 11 communes adhérentes au  SMIRTOM

du Canton de VOLONNE se sont réunis.

 

C'est autour de Michel Flamen d'Assigny, président, et de Gilles Chevallier, Directeur, que se sont rassemblés les membres du Comité du Syndicat Mixte Intercommunal de Ramassage et de Traitement des Ordures Ménagères (SMIRTOM) pour délibérer. Il a ouvert la séance par un bilan sur l'année précédente : "L'éco organisme Eco Système nous a adressé  le bilan détaillé pour 2011 des DEEE déposés en déchetterie. On peut retenir donc que 164.40 tonnes ont été collectées, soit +14.56% par rapport à 2010, cela  équivaut à 13.4kg/an par habitant alors que la moyenne du département est de 7.2kg/an  par habitant. La moyenne nationale est de 4.7kg/an par habitant "


Les débats se sont orientés sur un point très important, à savoir  le budget primitif 2012 qui est composé de deux parties : la section de fonctionnement et la section d'investissement.

Il en ressort globalement que, comme évoqué dans le cadre du débat sur les orientations budgétaires, la participation demandée aux Communautés de Communes permet une baisse du taux d'enlèvement des ordures ménagères, passant ainsi de 13.26% à 12.99%.  A noter également, que pour les professionnels, une modification des tarifs de dépôts en déchetterie est appliquée à la baisse, soit de 0.50€/t à 0.35€/t.

 

Puis c'est Gilles Chevalier qui a prit la parole pour argumenter sur le fait que des modifications doivent être opérées sur le contrôle d'accès à la déchetterie :"Le logiciel de pesée et de contrôle d'accès à la déchetterie ne donnant pas satisfaction, des contacts ont été pris avec des prestataires en vue de le remplacer et modifier le contrôle d'accès en déchetterie. Cette réflexion porte sur différents points et entraineront des modifications sur l'automatisation de l'enregistrement des entrées et sorties au moyen de bornes et badges, sur la vérification fiable de l'origine des déposants, sur la fiabilisation des données de pesée et de facturation et sur  la restitution de données statistiques sur les dépôts pour nos besoins voire à la demande des déposants. Ce logiciel évolutif sera capable de gérer plus tard la redevance spéciale et la taxe incitative. Cette évolution nous amène à débattre et délibérer sur les conditions d'attribution de badges ettarifs , et sur les modifications du règlement intérieur de la déchetterie".


 L'attribution de badge gratuit pour chaque foyer des 11 communes adhérentes, ainsi qu'aux entreprises, devrait être opérationnelle avant l'été 2012. Les formulaires d'inscription seront à remettre auprès des mairies.  Et concernant l'étude préalable à l'instauration de la redevance spéciale, trois consultants ont été saisis du dossier. Le calendrier de cette étude et les délais règlementaires de vote de son instauration permettront, après approbation du comité, son application au 1er janvier 2013.

 

L'implantation de chalets cartons sur le Territoire depuis début 2011  a été un succès avec plus de 50 tonnes collectés. Partant de ce constat, des remontées terrain des agents de collecte et d'échanges dans les communes, de nouvelles implantations devraient être réalisées courant 2012 sur 10 secteurs.


1600 conteneurs à ordures pour onze communes

La prochaine campagne de lavage des conteneurs est programmée à compter du 23 avril et devrait durer 4 à 5 semaines.

De plus, une demande d'étude et des dossiers de demande de subventions sont en cours concernant l'acquisition de colonnes semi-enterrées(prévision 4 par site). Le coût étant de 30000€ le lot de 4, soit 18000€ qui serait à la charge du SMIRTOM et 12000€ à la charge de chaque commune adhérente -accessible aux handicapés- cette opération demande réflexion bien entendu !


Réduction de 7% des ordures ménagères

Le SYDEVOM qui  pilote un plan de préventions des déchets propose que tous les administrés reçoivent  fin avril, un dépliant d'information proposant des solutions, l'objectif étant une réduction de 7% d'ordures ménagères et de tri sélectif, d'ici 2015.

Des actions ponctuelles sont prévues lors de grandes manifestations sur le Val de Durance, ainsi que des réunions d'informations des élus et techniciens en juin...

La balle est dans le camp des citoyens !

Le tri des ordures doit devenir l'affaire de tous.

 

P1060089.JPG

 

 

Voir les commentaires

Naissance d'une ferme photovoltaïque sur le site du parc éolien.

CHATEAUNEUF VAL SAINT-DONAT


Déjà trois sur le département, une à Les Mées, une à Curbans, une à Mison, et également un projet en cours à Sisteron  !

Eh voilà que Châteauneuf Val Daint-Donat se positionne également pour accueillir une ferme photovoltaïque !
Soutenue par la société Lavansol, une filiale de Deltasolar, c'est une estimation d' environ11 milllions d'euros  qui seront nécessaires pour  l'aménagement de 8,9 ha sur un terrain appartenant à la commune,  au lieu dit  "les Marines". En ces mêmes lieux, un projet de parc éolien est  lancé depuis 2001 et toujours sans suite en raison de recours intentés par des opposants.
Si la ferme photovoltaïque voit le jour, ce parc éolien pourra profiter de la desserte aménagée à cette occasion.


                                                                                   RENCONTRE AVEC
                                            Michel FLAMEN D'ASSIGNY, Maire de Châteauneuf-Val-Saint-Donat       michelwwww        

 

"Mr le Maire, pourquoi le choix de ce site  ?"
MFA : "Le POS a été révisé en 2010 pour faire évoluer cette zonede protection de la nature en zone compatible avec l'implantationd'un parc photovoltaïque."


 "La Dréal  pointait des "impacts forts sur l'habitat des espèces"soulignant que "le projet dénature le site", dans son avis du 21 janvier 2011,relatif au permis de construire"
MFA :  "Oui, mais depuis d'autres mesures ont été prises par la sociétéLavansol, comme nous l'a précisé le commissaire enquêteur Joseph Nesci.Raison pour laquelle une enquête publique se déroule en ce moment. La société a notamment prévu des mesures visant à préserver et même conforterles espèces vivantes de cet endroit. Des passages seront aménagés à travers le site et les plantes seront replantées ou cultivés à proximité. Il y a même un projet de pâturage. Oui, il y a dénaturation du site, mais j'ai envie de dire forcément, seulement ce n'est pas un bouleversement. Il n'y a pas de remise en cause de l'état existant. L'aspect environnement est réglé maintenant. Nous, on se bat pour installer un parc éolien et un parc photovoltaïque et ces projets avancent lentement à cause de l'opposition d'une poignée de personnes. Or, avec leurs retombées financières et les réseaux qui seront aménagés, ils permettront d'acheminer l'eau de la Durance jusqu'ici et de créer un bassin de rétention destiné à l'agriculture."


 "Quelle suite sera donnée concrètement après l'enquête publique ?"
MFA : "Le permis de construire sera obtenu, ou non à l'issue de l'enquête publique qui a débuté en janvier. Il est prévu deux consultations. Pour la dernière consultation, les habitants peuvent se rendre en mairie de 16 h à 19 h le lundi 13 février et faire part au commissaire enquêteur de leurs remarques ou critiques sur ce dossier. Passée cette consultation, il aura un mois pour remettre ses résultats à la préfecture qui se chargera de valider ou non ce projet. Une fois les autorisations obtenues, les travaux d'installation et d'ingénierie devraient prendre environ six mois. La puissance électrique de ce parc est estimée à 4 mégawatts crête"

Voir les commentaires

SMIRTOM du canton de VOLONNE

VAL DE DURANCE       SMIRTOM du canton de VOLONNE

TROIS NOUVEAUX FEUX DE CONTENEURS

Cette semaine le SMIRTOM a constaté 3 nouveaux feux de conteneurs (1 à Volonne, 1 à Peipin, 1 à Malijai), avec 2 conteneurs entièrement détruits. Dans la totalité des sinistres, ces feux sont liés au dépôts de cendres dans les conteneurs.

 "Est-il utile de rappeler que les dépôts de cendres dans les conteneurs sont interdits, pas plus que les néons déposés cette même semaine dans une colonne de tri sélectif d’emballages ménagers de St Auban, où se pose là, en plus de l’incivilité, la question du respect du personnel du centre de tri qui risque ensuite de se blesser ?", insiste Gilles Chevalier, directeur.

 

Il reste cependant des administrés qui conservent un esprit civique certain, comme les participants à la deuxième édition des pères Noëls qui ont rapporté le 28 Décembre environ 400kg de cartons et 2 m3 d’appareils électriques, autant de déchets qui seront recyclés et ne finiront pas en centre d’enfouissement….. Heureux participants qui se sont vu récompenser de leur geste par des cadeaux tirés au sort dont 1 tablette, un panier gourmand, 1 lecteur de DVD portable, 3 lots de 100€ de bons d’achats auprès de la dynamique Pépinoise ainsi qu’un lot de jouets offert par l’association des amis de St Auban.

 

Michel Flamen d'Assigny, président du SMIRTOM du canton de Volonne, Gilles Chevalier, Directeur, et toute l'équipe les remercient ainsi que les autres partenaires de cette opération à savoir :  La Gargoulette, Joué Club, Pulsat, Clery Pub, Intermarché et SITA SUD.

 

Il en est de même pour les premiers utilisateurs de la nouvelle cuve de collecte des huiles alimentaires installée à la déchetterie de Château-Arnoux qui, sitôt installée, a déjà enregistré 250 litres d’huile déposés, huile qui sera recyclée en biocarburant sachant que cela représente une économie de 3kg de CO2 par litre d’huile.

 

Que ces derniers exemples soient le témoignage de bonnes résolutions pour notre environnement en 2012…….

 

 

126

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 > >>