Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Correspondants de presse locale

 

Les premiers citoyens rédacteurs

La presse populaire nécessite depuis longtemps des citoyens pour relater des faits locaux, ces correspondants de presse locale sont les premiers citoyens rédacteurs. Leur statut n'évolue pas vraiment, mais leurs articles et photos font la presse quotidienne.

 

Les correspondants locaux font

eux-aussi la presse du jour.

Correspondants de presse locale : les premiers citoyens rédacteurs

Les grands quotidiens français emploient tous des correspondants de presse locale. Ils sont des centaines à parcourir les communes adjacentes aux grandes villes pour informer la population des grandes manifestations des communes. Leur statut n'a pas évolué depuis plusieurs années et les frais de transport sont inclus dans leur rémunération. Autrefois obligés de se rendre dans les agences de presse pour délivrer leur articles, l'apparition de l'informatique et de logiciels nouveaux font qu'aujourd'hui, ils peuvent transmettre depuis leur domicile les articles qui font non la première page, mais beaucoup de pages d'un quotidien et ce, tous les jours. Ils écrivent des articles parfois largement censurés selon la place disponible pour le lendemain. Certes maîtres de leur activité, il reste cependant certaines obligations comme bientôt pour les élections pendant laquelle leur présence est indispensable pour donner tous les chiffres dès le lendemain des scrutins.

 

Une activité qui reste partielle mais une image de correspondant à plein temps.

Bien que ces correspondants aient généralement un emploi, on trouve aussi des mères au foyer et des retraités qui trouvent dans cette activité, une augmentation de leurs revenus et parfois une occupation. Il faut noter que faire un article, c'est se rendre sur les lieux de la manifestation, parler aux bonnes personnes pour avoir les informations complètes qui permettront de rédiger l'article et une fois devant son ordinateur, mettre tout cela en forme et insérer les meilleures photos prises au format nécessaire à l'envoi par le logiciel de presse. Que ce soit du sport, du concert, de l'évènementiel, le bal des pompiers ou le changement d'une municipalité, il devra se tenir au courant de toutes les évènements à venir Pour certains articles, c'est beaucoup de temps passé pour un retour pécuniaire peu attractif; c'est alors le nombre d'articles qui fera la force de la rémunération du correspondant. C'est en étant toujours sur le terrain, à l'affut de tout changement dans sa commune ou fait attractif qu'il trouvera en cette deuxième activité un certain bénéfice compensatoire.

 

 

Ces rédacteurs locaux attirés par

une rédaction plus diversifiée.

Correspondants de presse locale : les premiers citoyens rédacteurs

Certains correspondants locaux trouvent intéressant de passer à des articles plus conséquents et deviennent ainsi des rédacteurs de journaux ou magazines, des rédacteurs citoyens, comme d'autres personnes venant d'horizons différents qui trouvent par le biais de leurs claviers, pour ne pas dire, au bout de leurs plumes, une nouvelle façon d'écrire, d'exprimer, d'informer dans divers domaines qui les passionnent. Pour ne pas mentionner que ces rédacteurs de l'ombre que sont les correspondants de presse locale, une nouvelle vague de rédacteurs est en marche et l'effet

« boule de neige » pourrait causer une déstabilisation d'une presse encore trop fermée à ces « journalistes » qui n'ont pas fait d'école mais qui exaltent à la rédaction de leurs articles, qui font toutes les recherches nécessaires et aboutissent à des articles dignes de ce nom.

Le deuxième millénaire n'a pas fini de voir le télé travail prendre une place primordiale dans le monde du travail, celui de la rédaction est le premier en cause car il peut facilement utiliser les moyens techniques de l'informatique

 

L'avenir du journalisme nous dira aussi que les citoyens rédacteurs

aussi talentueux voire même PLUS  que les autres.

 

Votre correspondante de presse sur VOLONNE/VAL DE DURANCE

et la VALLEE DU JABRON pour deux journaux locaux sur le 04

MChris Etienne tél 04.92.64.58.2/06.19.51.59.96

 

DSCF4585

Voir les commentaires

L'AMR04 continue son combat contre la désertification médicale.

 

 

Départ d'un jeune dentiste à Castellane


 Afin d’apporter sa pierre à l’édifice, et de participer à la lutte contre la désertification médicale des communes rurales, l’Association des Maires Ruraux des Alpes de Haute Provence, avait voté en avril 2010 une subvention d’un montant de 200€.


C’est Michel Flamen D’assigny, Maire de Châteauneuf Val St-Donat et président de l’AMR04, qui  avait  remit le chèque à ce stagiaire effectuant une formation de chirurgien dentiste chez un praticien de Castellane.

Cette opération avait  été réalisée par le Conseil de l’Ordre des chirurgiens dentistes du 04 qui est présidé par Marie-Anne Baudoui-Maurel et le doyen de la Faculté de Chirurgie Dentaire de Nice, Marc Bolla, et de l’AMR04 qui avait donc collaboré.

Malheureusement, ce jeune dentiste va quitter le département pour des raisons familiales.

Un poste à pouvoir : si un professionnel de la santé est motivé pour venir vivre dans  ce département rural, mais oh combien vivifiant, qu'il contacte la mairie de Castellane.

« Si nous voulons préserver tous nos services de proximité  en milieu rural pour nos concitoyens, il est temps que tout le monde se mettre autour de la table ! C’est le rôle de nous tous  élus ruraux de tous bords politiques », a déclaré Michel Flamen d’Assigny.


Force de proposition et d'action à l'échelon national, les Maires Ruraux forment un réseau d'échange, de mobilisation et de solidarité à l'échelon local.


L'AMRF, pour défendre et promouvoir la ruralité


Depuis toujours dans un esprit militant, l'Association des Maires Ruraux de France fédère, informe et représente les maires des communes de moins de 3500 habitants partout en France. L'association s'engage au quotidien au niveau local comme national pour défendre et promouvoir les enjeux spécifiques de la ruralité.

Créée en 1971, l'AMRF rassemble ainsi près de 10000 maires ruraux, regroupés dans un réseau convivial et solidaire d'associations départementales, en toute indépendance des pouvoirs et partis politiques. En quelques années, l'AMRF s'est ainsi imposée comme le représentant spécifique du monde rural auprès des décideurs comme des grands opérateurs nationaux.

De la lutte pour le maintien des services publics en milieu rural à la promotion de l’école numérique, l’AMRF est à l’avant-garde d’une ruralité vivante et moderne.

 

NOTRE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE

Créée en 2000 par Jean Kintz, ex maire de Thorame Haute, l'Association des Maires Ruraux compte aujourd'hui 70 communes adhérentes sur les Alpes de Haute-Provence et est présidée actuellement par Michel Flamen d'Assigny, maire de Châteauneuf Val Saint Donat (également président du SMIRTOM Val de Durance)depuis 2008 succédant à Philippe Curti, ex maire d'Entrepierres.


Contact : secrétaire  MChristine Etienne au 04.92.64.58.25 AMR04SEC@aol.com

https://www.facebook.com/pages/Association-des-Maires-Ruraux-du-04/142800812425615

 

 

Sans-titre---1-copie-1.jpg

 


 

Voir les commentaires

Pour la 2è année consécutive, baisse du Taux de la Taxe d'Enlèvement des Ordures Ménagères...

VAL DE DURANCE/VOLONNE     


Les représentants des 11 communes adhérentes au  SMIRTOM

du Canton de VOLONNE se sont réunis.

 

C'est autour de Michel Flamen d'Assigny, président, et de Gilles Chevallier, Directeur, que se sont rassemblés les membres du Comité du Syndicat Mixte Intercommunal de Ramassage et de Traitement des Ordures Ménagères (SMIRTOM) pour délibérer. Il a ouvert la séance par un bilan sur l'année précédente : "L'éco organisme Eco Système nous a adressé  le bilan détaillé pour 2011 des DEEE déposés en déchetterie. On peut retenir donc que 164.40 tonnes ont été collectées, soit +14.56% par rapport à 2010, cela  équivaut à 13.4kg/an par habitant alors que la moyenne du département est de 7.2kg/an  par habitant. La moyenne nationale est de 4.7kg/an par habitant "


Les débats se sont orientés sur un point très important, à savoir  le budget primitif 2012 qui est composé de deux parties : la section de fonctionnement et la section d'investissement.

Il en ressort globalement que, comme évoqué dans le cadre du débat sur les orientations budgétaires, la participation demandée aux Communautés de Communes permet une baisse du taux d'enlèvement des ordures ménagères, passant ainsi de 13.26% à 12.99%.  A noter également, que pour les professionnels, une modification des tarifs de dépôts en déchetterie est appliquée à la baisse, soit de 0.50€/t à 0.35€/t.

 

Puis c'est Gilles Chevalier qui a prit la parole pour argumenter sur le fait que des modifications doivent être opérées sur le contrôle d'accès à la déchetterie :"Le logiciel de pesée et de contrôle d'accès à la déchetterie ne donnant pas satisfaction, des contacts ont été pris avec des prestataires en vue de le remplacer et modifier le contrôle d'accès en déchetterie. Cette réflexion porte sur différents points et entraineront des modifications sur l'automatisation de l'enregistrement des entrées et sorties au moyen de bornes et badges, sur la vérification fiable de l'origine des déposants, sur la fiabilisation des données de pesée et de facturation et sur  la restitution de données statistiques sur les dépôts pour nos besoins voire à la demande des déposants. Ce logiciel évolutif sera capable de gérer plus tard la redevance spéciale et la taxe incitative. Cette évolution nous amène à débattre et délibérer sur les conditions d'attribution de badges ettarifs , et sur les modifications du règlement intérieur de la déchetterie".


 L'attribution de badge gratuit pour chaque foyer des 11 communes adhérentes, ainsi qu'aux entreprises, devrait être opérationnelle avant l'été 2012. Les formulaires d'inscription seront à remettre auprès des mairies.  Et concernant l'étude préalable à l'instauration de la redevance spéciale, trois consultants ont été saisis du dossier. Le calendrier de cette étude et les délais règlementaires de vote de son instauration permettront, après approbation du comité, son application au 1er janvier 2013.

 

L'implantation de chalets cartons sur le Territoire depuis début 2011  a été un succès avec plus de 50 tonnes collectés. Partant de ce constat, des remontées terrain des agents de collecte et d'échanges dans les communes, de nouvelles implantations devraient être réalisées courant 2012 sur 10 secteurs.


1600 conteneurs à ordures pour onze communes

La prochaine campagne de lavage des conteneurs est programmée à compter du 23 avril et devrait durer 4 à 5 semaines.

De plus, une demande d'étude et des dossiers de demande de subventions sont en cours concernant l'acquisition de colonnes semi-enterrées(prévision 4 par site). Le coût étant de 30000€ le lot de 4, soit 18000€ qui serait à la charge du SMIRTOM et 12000€ à la charge de chaque commune adhérente -accessible aux handicapés- cette opération demande réflexion bien entendu !


Réduction de 7% des ordures ménagères

Le SYDEVOM qui  pilote un plan de préventions des déchets propose que tous les administrés reçoivent  fin avril, un dépliant d'information proposant des solutions, l'objectif étant une réduction de 7% d'ordures ménagères et de tri sélectif, d'ici 2015.

Des actions ponctuelles sont prévues lors de grandes manifestations sur le Val de Durance, ainsi que des réunions d'informations des élus et techniciens en juin...

La balle est dans le camp des citoyens !

Le tri des ordures doit devenir l'affaire de tous.

 

P1060089.JPG

 

 

Voir les commentaires

VOLONNE Une "chasse aux trésors" très plébiscitée.

 

 

 

 

 

 

 

 

La nouvelle équipe du Comité des Fêtes de Volonne, présidé par Serge  Elmedjaji, ne cesse de nous étonner par leur profusion de nouvelles idées d'animation en direction des enfants.

Ce dimanche de Pâques était réservé "à nos chères têtes blondes", comme on dit. En effet,  une "chasse aux trésors" était organisée pour le bonheur aussi,  disons-le, des parents et des grands-parents...

 

Le point de rendez-vous était fixé à 10 heures près de la fontaine du village.

Pour participer chaque enfant devait s'inscrire ainsi chaque étiquette portant leur nom était jeté dans l'urne, un tirage au sort aura lieu pour conclure les réjouissances, vers 11h30/12h, avec en prime un gros oeuf en chocolat.

Pour concourir à cette "chasse aux trésors",  une partie de l'équipe d'organisateurs donnait à chaque enfant  un plan qui délimitait les endroits  où se cachaient des pierres de couleur. Dès que l'enfant en avait trouvé quatre de couleurs différentes, il les rapportait au point de ralliement où on lui remettait un sachet de petits oeufs de Pâques.

 

En partenariat avec le Comité des Fêtes, la boulangerie "Elo & Jo" a mit en route une tombola.

Le ticket gagnant a été tiré vers midi. Ce sont donc Marin et Luis Babinger de l'Escale qui ont gagné le gros lapin en chocolat confectionné par le boulanger de la Place.

 

Une centaine d'enfants du village, et même des environs,  sont venus découvrir le nouveau jeu volonnais  malgré les aléas de la météo.

 

P1010456

 

 

Une partie de l'équipe d'organisateurs était de pied d'oeuvre ce dimanche pour le Bonheur

des familles de Volonne...et plus ...

 

P1010459

 

 

la boulangère a effectué le tirage au sort de la tombola

les enfants étaient impatients...

 

 

 

Pâques - son origine -

Cette année, par hasard, la fête juive de la Pâque et la fête chrétienne de Pâques tombaient à la même période pour ne pas dire le même jour.

En effet, jeudi dernier vers 20h30, soit au coucher du soleil, commençait le vendredi 14 nisan selon le calendrier juif .

Ce calendrier étant lunaire, la Pâque juive ne coïncide pas toujours avec la période où catholiques et protestants fête la mort et la résurrection de Jésus. Mais cette année il en est tout autrement.

Ce même vendredi Juifs et chrétiens célébraient ensemble (pour les Juifs c'était la Pâque, pour les catholiques le vendredi saint), et durant les autres jours.

Pour ceux qui l'ignorent, durant la Pâque les Juifs célèbrent la sortie d'Egypte et la survie des nourrissons Hébreux (Pâque vient de l'hébreu "pèsah" qui signifie "passer par dessus" car l'ange de Dieu passa par-dessus les maisons qui portaient le signe que Moïse avait donné).
Jésus est mort un jour de grand sabbat, cela arrivait quand le sabbat hebdomadaire coïncidait avec un jour de fête (qui était jour de sabbat ou repos).

La 15 nisan, jour de sabbat hebdomadaire, était aussi le jour de départ de la fête des "gâteaux sans levain", suite naturelle de la Pâque, qui dure jusqu'au 21 soit 7 jours au total.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Voir les commentaires

Un triste anniversaire. 2 ans sans Djena et Bari, le courage d'une mère !!...

touslesdeux.jpgMLaure

Le 4 avril 2012, date anniversaire, cela fait 2 ans, jour pour jour que Djena, 9 ans,  et Bari, 7 ans, deux jeunes volonnais ont été enlevés par leur père Akim Seba, à Oraison.  

Un juge aux affaires familiales du Tribunal de Grande Instance de Digne-les-Bains avait confirmé, en avril 2009, la garde des deux enfants à leur mère avec un droit de visite en lieu neutre pour le père biologique.  Ce dernier les retient depuis en Algérie.

Marie-Laure Fazio,36 ans,  la maman, se bat et fait tout ce qui est en son pouvoir afin de récupérer ses petits.

Plusieurs procédures sont en cours, auprès des autorités judiciaires françaises et algériennes. Même si la demande d'exequatur***, qui aurait dû valider la décision de la justice française qui ordonne le retour des enfants, a déjà été rejetée deux fois en Algérie, Marie-Laure Fazio ne perd pas espoir. Elle a engagé un recours devant la Cour suprême d'Alger. "Il s'agit du 2eme enlèvement, il nous les avait déjà enlevés en 2007... L'histoire recommence et les enfants nous manquent.... Aujourd’hui, le temps presse. Je pense qu’ils sont complètement coupés du monde et sous emprise psychologique. Plus le temps passe, plus c'est difficile pour eux, et pour moi, indique-t-elle. Mais je n'abandonnerai jamais".

L’avocat de la mère, Me Fabien Rajon, du barreau de Lyon, indique que cette affaire va être portée devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme et la Cour Suprême d’Algérie. Un juge d’instruction dignois avait lancé un mandat d’arrêt international, en mai 2010, à l’encontre du père.

"Les deux enfants auraient été  localisés et seraient toujours dans le Nord de l’Algérie avec leur père !", nous précise M-Laure.

" La justice algérienne n’a pas reconnu la décision de justice française condamnant le père. Ma cliente a été déboutée à deux reprises par la justice algérienne en 2011. Ces décisions sont incompréhensibles et c’est la raison pour laquelle ma cliente a saisi la Cour Suprême d’Algérie », explique Me Fabien Rajon. « Il s’agit du recours de la dernière chance. Ma cliente a été confrontée à une attitude étonnante, suspecte et totalement inefficace de la part des autorités diplomatiques et judiciaires algérienne », précise également l’avocat. « Je m’interroge quant à la part de responsabilité de l’Algérie dans ce dossier. Je rappelle qu’il s’agit d’une affaire d’enlèvement international. Je considère que nous sommes confrontés à une affaire diplomatique de première importance. La vie de deux jeunes enfants est en jeu », conclue-t-il.

Akim Seba doit être prochainement jugé devant le tribunal correctionnel de Digne-les-Bains pour enlèvement et non-représentation d’enfants. Quatre autres membres de la famille du père sont poursuivis pour complicité. « Une ordonnance de renvoi a été adressée aux différentes parties », précise l’avocat dignois, Me Laurent Villegas, également conseil de Marie-Laure Fazio. « Il faut maintenant que l’affaire soit audiencée. J’essaie d’avoir le plus d’éléments à fournir à l’avocat algérien afin d’obtenir une solution par voie diplomatique ou par la justice algérienne".

Marie-Laure Fazio avait été reçue à l’Elysée à deux reprises, en juillet 2010 et 2011.

 

Cette maman très courageuse garde espoir et courage. Si elle ne s’écroule pas, c’est aussi grâce au soutien de ses amis, de proches, et des nombreux anonymes qui lui ont apporté une aide morale et matérielle notamment via l’association Djena et Bari. 

http://djenaetbari.blogspot.fr

 

  ***L'exequatur est une procédure visant à donner, dans un État, force exécutoire à un jugement rendu à l'étranger

 

 

 

touslesdeux.jpg

Bari et Djena avant leur enlèvement

Voir les commentaires

Huile d'olive - produit régional

 

Un peu d’histoire 


 La légende veut qu’à l’époque de la Grèce antique, une dispute éclate entre le dieu de la mer Poséidon et la déesse de la paix Athéna. Pour être officiellement nommé dieu d’une toute nouvelle cité, ils firent chacun une offrande au peuple. Poséidon lança son trident dans le sol et fit s'écouler du sel. Athéna, elle, planta sa lance dans le sol et celle-ci se transforma en olivier. Les Grecs tombèrent littéralement en amour avec le fruit de cet arbre à un point tel qu'ils nommèrent leur nouvelle cité Athènes. Aujourd'hui encore, un olivier se dresse dans la capitale grecque à l'endroit où Athéna aurait planté sa lance. Les Grecs avaient raison de vouer un culte à l'olive et à son huile car cette dernière est excellente pour la santé. D’ailleurs, ses effets bénéfiques sont connus depuis fort longtemps. Hypocrate recommandait des olives vertes fraîches aux patients avec des troubles psychologiques. Dans les temps anciens, l’huile d’olive était utilisée dans les pays méditerranéens pour soigner les problèmes gynécologiques, les otites, la constipation des enfants et les maux d’estomac.


Aujourd’hui, l’huile d’olive occupe une place importante dans l’alimentation de plusieurs peuples, tant pour son goût que pour ses bienfaits pour la santé. En Grèce, en Italie, dans le sud de la France, en Tunisie et au Maroc, il s’agit de la principale source de matières grasses.


De l'olive à l'huile

La cueillette

«A la Sainte Catherine, le 25 novembre, l’huile est dans le fruit» : plus la maturation avance, plus le fruit s’enrichit en huile. De novembre jusqu’en février, c’est le temps de récolter les olives à huile. La récolte se fait à la main pour les branches les plus basses et par le gaulage des arbres, à l’aide de longues perches, pour les autres branches. On ramasse les olives sur de grandes bâches tendues ou des filets. La main-d’œuvre qu’exige ce type d’opération est importante : un cueilleur ou une cueilleuse récoltera de 60 à 240 kilos d’olives par jour. Dans les grandes oliveraies, on emploie depuis la Seconde Guerre mondiale une machine ‘secoueuse’, qui fait vibrer les arbres et tomber les olives sur les filets tendus sous l’arbre. Les contraintes sont cependant importantes car les olives doivent arriver intactes au pressoir.


Le lavage, le broyage, le malaxage 

Au plus tôt après la cueillette, les olives sont triées pour éliminer les brindilles et les feuilles, puis lavées à l'eau froide. Ensuite, les olives sont broyées, avec les noyaux, qui contiennent un antioxydant, véritable conservateur naturel. Le broyage peut être effectué avec des meules en pierre ou avec un broyeur métallique. Dans ce dernier cas, la pâte doit être malaxée pour faciliter l'extraction.

L'extraction

Il existe deux méthodes d'extraction : la pression et la décantation.
La décantation se fait dans un décanteur, cylindre métallique tournant à grande vitesse (4000 tours/minute), dans lequel les différents composants de la pâte se séparent en fonction de leur densité. L'huile, plus légère que l'eau et les matières solides, se recueille séparément des autres éléments au centre du cylindre.

La pression est le procédé le plus ancien. La pâte est répartie sur des disques en fibre naturelle ou synthétique (appelés scourtins) qui servent à la fois d'armature et de filtre lors de la pression. Une centaine de ces disques sont empilés pour être pressés. La partie liquide, constituée d'eau de végétation et d'huile, s'écoule, alors que la partie solide (noyaux et pulpe) reste entre les scourtins : c'est ce que l'on appelle le grignon.

A noter : L'olive doit être pressée de préférence le jour de la cueillette pour éviter toute fermentation.

La décantation ou centrifugation 

Le liquide obtenu à l'extraction est composé d'huile et d'eau. Il est entraîné dans un décanteur centrifuge qui va séparer l'huile, les déchets solides résiduels et l'eau de végétation que l'on appelle margine. Jadis, la décantation se faisait par un procédé naturel : l'huile, plus légère que l'eau, remontait à la surface des margines et était recueillie.

Le stockage

L'huile d'olive est immédiatement stockée dans des cuves en inox afin d'éviter l'oxydation. L'huile peut alors être filtrée pour la rendre limpide et brillante ou bien être mise en bouteille en l'état. Une fois embouteillée, l'huile d'olive doit être conservée à l'abri de la chaleur et de la lumière.

 

 

Voir les commentaires

Territoire - Refondation de la FDFR04

ASSEMBLEE GENERALE DE LA FEDERATION

DES FOYERS RURAUX DES ALPES DE HAUTE PROVENCE

 

L'assemblée générale de la Fédération des Foyers Ruraux du 04 s'est tenue à la Maison Associative, présidée par Francis Testa qui en est le président, assisté par Jean-Luc Lami, Directeur, en présence d'un grand nombre d'adhérents issus des foyers ruraux du département et des membres du Conseil d'administration.

Un power point réalisé pour cette AG a été projeté pour détailler clairement les activités principales de la Fédération Départementale.

 

Jean Luc Lami a donc argumenté : " Rues en Fête, Villages en Fête, Festival des Théâtres amateurs. Malgré un mois de juillet pourri, ces 3 manifestations dont nous avons la charge, recueillent toujours autant de succès auprès des habitants du sisteronais et des estivants.

A nouveau, plus de 50 spectacles sont prévus pour 2012.

Formations BAFA. La baisse d’effectif des stagiaires BAFA  s’est encore accentuée en 2011 ne nous permettant pas de dégager des excédents pour « alimenter » le coût du siège. Au-delà du côté économique, c’est la difficulté à trouver des animateurs qualifiés qui se profile pour nos centres.

La baisse devrait encore se confirmer en 2012 avec la suppression des bourses aux stagiaires. Certainement, nous serons amenés à annuler des stages pour n’en garder peut-être plus d’un ou deux en 2013. Cette tendance est générale auprès des organismes de formation.

Les Missions Enfance Jeunesse. Elles ont été très actives en 2011 (plus de 900 enfants accueillis sur 18 accueils de loisirs, 140 emplois saisonniers). De nombreuses activités allant de l’organisation de séjours courts (5 nuits) à des séjours longs à l’étranges (Inde) avec des jeunes, de multiples animations de loisirs, de sorties, de baignade, d’activités pleine nature, d’activités sportives..."

 

Toutefois, plus de 60 activités sont proposées les foyers et associations adhérents à la FDFR04, avec un bon nombre d’activités sportives, culturelles et  de loisirs.

Les rendez-vous des Foyers sont toujours nombreux et variés.

Le Foyer Rural de Thèze avec 25 adhérents et 7 activités dont photo, couture... prévoit un voyage d’échange avec un village portant le nom de Thèze dans le Sud Ouest. Le Foyer Rural de Dauphin  dont l’activité majeure s’appuie sur les danses traditionnelles mais aussi indiennes (nouvelle activité) a comme projet un stage de danses cet été à destination des 7/11 ans la 2ème semaine de juillet. L'Association  CYTISE ( de St-Geniez), après le Carnaval, prépare des animations d’été avec la fête du village qui durera 6 jours.  Ce foyer accompagne à la création d’un comité des fêtes ou d’un foyer rural au village d’Authon, voisin de celui de St Geniez. Le Foyer Rural de la Vallée du Jabron est en pleine préparation des Jabronades qui auront lieu à la mi-juin.

L'Association "Amitié et Loisirs" organise pour la 3è année à Valbelle, le Festival du Livre Jeunesse et des Métiers du livre, les 13 et 14 octobre. Le Foyer rural de Salignac reste fidèle à l'organisation de sa Fête des plantes à la mi-avril.

 

L’année 2012 devrait amener le nouveau Conseil d'Administration à définir le projet de refondation de la FDFR et le profil de poste du futur délégué départemental à recruter courant 2013.

 

 

Nouveau CA 2012

Le Conseil d’administration est le suivant : Francis TESTA, Yohann BRILLEAU, Henri UZEL, Michel CHEHERE, Marie-Christine LUNET ETIENNE, Robert PEILLON, Catherine TROUILHET, Mireille SAVOURNIN, Viviane COLLET, Carmen UBERO, Mireille COSTE, Michel LAURENS, Bernadette GRONVOLD, Jean Philippe MARTINOD, Max SOULIGNAC.

 

15 représentants administrateurs des foyers, auxquels se rajoutent 2 représentantes des salariés (Dominique DOUMAX, déléguée du personnel –suppléante : Françoise JOURDAIN HERWYN) et une représentante des salariés

 

 

 

AG FD CANTONALES 2ND TOUR ANNE CONCERT LES MEES 022 Le Président, Francis TESTA

 

AG-FD--CANTONALES-2ND-TOUR--ANNE--CONCERT-LES-MEES-024.jpgLe Directeur, Jean-Luc LAMI

 

AG-FD--CANTONALES-2ND-TOUR--ANNE--CONCERT-LES-MEES-020.jpg une partie de l'assistance

dont certains sont membres du CA

Voir les commentaires

Plus de 800 visiteurs à l'exposition " Au fil du temps..."

Pour ne pas laisser son public "sur sa faim", suite à l'exposition "Nostalgie" qui avait connu un engouement intense en fin d'année 2008,  l'association "La Vieille Pierre Volonnaise" a réitéré une exposition sur quatre jours nommée "Au fil au Temps",  articulée par tranche d'années pour faire revivre de bons moments d'hier et pour certains d'avant-hier, mais aussi  pour faire connaître ou "reconnaître" les figures locales qui ont marqué le village.


C'est Salle Bernadette que se sont rués  les villageois dès vendredi... Un choix de salle très pertinent certes ! Les volonnais l'ont découverte dans la foulée, avec stupéfaction... Elle semble également  plus appropriée car la manifestation se déroulant sur une demie semaine ne gêne pas le déroulement des ateliers dans les autres structures.


Jean-René Walkowski et Jean-Paul Maldonado ont fait un très grand travail de fourmi puisqu'ils ont sélectionné plus de 500 photographies anciennes, les scannant, les retravaillant... afin de les présenter sous leur meilleurs jours.

La plus vieille de ces photos date quand même de 1889 !

Une très belle collection qui est enrichie aussi par une multitude de photos de classe où beaucoup se sont cherché et parfois ...trouvé !


La famille Etienne leur a fourni une partie de ces souvenirs et des articles de journaux conservés avec précaution. Adrien Etienne et Albert Perrymond dit "PY" étaient correspondants de presse (ce dernier, contrôleur des wagons lits à la retraite, de 1951 à 1965 pour le Provençal et le Dauphiné. Quand  à son gendre, employé à l'usine Péchiney, de 1965 à 1983 pour le Provençal et Nice Matin - interrompu dans cette activité par la maladie, il est décédé en 1986. Très engagé également dans le secteur associatif, notamment au FCV avec  Dante Tamietti).

Dans cette salle remplie d'émotions où les anecdotes et les éclats de rire fusent de derrière les grilles de ci-de là, les organisateurs ont aussi délimité un "espace cinéma" et le Bonheur est à son comble, c'est magique !!!


Au fil de ces projections, les pages de l'histoire se tournent : 1949, inauguration du pont, un film de Jean Briançon, 1987, un diaporama " Manifestations, Carnaval, commerces ...", réalisé avec des photos de Messieurs Victor Bérenguier, Marc Carpentier, Erick Etienne et Michel Fauchet, 1996, film réalisé par le Collège Camille Reymond, sur la vie du berger volonnais, Séraphin, 2006, diaporama sur le pont "le Petit Milau", réalisé par Erick Etienne, et également en 2006 diaporama sur le même nouveau pont,  réalisé par Christian Brochet.


Au regard de la passion qui subjugue les membres de l'association mais aussi du grand nombre de personnes qui ont collaboré avec plaisir en leur fournissant des documents, films ...pour alimenter leur fonds, on comprend le Succès de ce rassemblement,  et on perçoit l'amour qu'ils ont tous pour leur village au patrimoine riche.

 

Contact: Jean-Paul Maldonado 04 92 64 19 22, président de l'association

 

JPAUL-ET-JRENE.jpg

Jean-Paul et Jean-René, les chevilles ouvrières sans quoi rien ne serait !!!!

 

ANNE-MARIE-BRUN.jpg

 

Anne-Marie Brun, la fille de Séraphin, notre berger volonnais décédé il a peu de temps.... grande émotion lors de la diffusion du film dédié à son père !!!

 

P1060077.JPG

 

TRES BELLE EXPOSITION d'où l'engouement du public

 

Remerciements aux Municipalités de Sisteron et Volonne pour le prêt de la logistique.

 

Voir les commentaires