Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le 70è anniversaire de l’appel du 18 juin 1940 à VOLONNE

Le 70è anniversaire de l’appel du 18 juin 1940

Devoir de mémoire !

 

Le cortège avec les porte-drapeaux en tête parti de la place de la mairie s'est dirigé vers le monument aux morts où le premier magistrat de la commune avec à ses côtés le président du Comité d'Entente des  Associations patriotiques Carrefour Bléone Durance, a déposé une gerbe de fleurs au pied du monument sous le regard de l'assistance où l'on a pu noter la présence des représentants des diverses associations culturelles, sportives et patriotiques qui s'étaient joints à la population.

 

La cérémonie s'est déroulée selon le protocole habituel: lecture du message  de M. Hubbert Falco, secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens combattants, la citation des morts pour la France, la sonnerie aux morts suivie d'une minute de silence et la diffusion de l'hymne national avant que les autorités saluent les porte-drapeaux.

 

RAPPEL

 

L'appel du 18 Juin est le premier discours prononcé par le général de Gaulle à la radio de Londres, sur les ondes de la BBC, le 18 juin 1940, dans lequel il appelle à ne pas cesser le combat contre l'Allemagne nazie et dans lequel il prédit la mondialisation de la guerre.

 Ce discours – très peu entendu sur le moment mais publié dans la presse française le lendemain et diffusé par des radios étrangères – est considéré comme le texte fondateur de la Résistance française, dont il demeure le symbole.

La veille, le maréchal Pétain, nommé à la tête du gouvernement français, avait annoncé à la radio la capitulation du pays, marquant le début de l'Occupation.

 

"Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas" a déclaré le général.

 Ces mots sont célèbres, mais contrairement à une idée reçue, il n'en existe aucun enregistrement, audio ou vidéo. Il est en fait souvent confondu avec un autre appel daté du 22 juin, qui fut lui enregistré, ou avec l'affiche "A tous les Français", placardée sur les murs en Angleterre en août 1940.

 

Peu de Français, nombreux sur les routes de l'exode, ont entendu l'appel radiophonique sur la BBC. Il se fit surtout connaître par des retranscriptions écrites dans des journaux régionaux, comme «  le Petit Provençal » ou « Marseille Matin ». Un grand nombre de ceux qui formeront les Forces françaises libres (FFL) n'ont pas attendu l'appel de De Gaulle pour gagner Londres. Mais des personnalités telles que Pierre Mendès-France sont parties en direction de la capitale anglaise après l'avoir entendu.

 

A l’occasion de ce 70è anniversaire, un timbre a été émis, se renseigner auprès des bureaux de poste de votre secteur.

A lire : « De Gaulle à Londres » Auteur: Jean-Pierre Guéno

Editeur : Librairie Académique Perrin Date de parution : 6 mai 2010

  P1010370

Voir les commentaires

Marc Vachier, le judo … Une histoire de famille !!

 

Marc Vachier accède au grade de 6è Dan.

 

Une après-midi de réjouissance était organisée ce dimanche par l’équipe du Judo Club de Volonne, présidée par M-Catherine Wetterwald, en l’honneur de cette distinction, au sein de l’Espace Notre-Dame à Volonne.

Pour ouvrir les festivités les jeunes du Club se sont présentés puis une démonstration de kata antique, exécuté à l’examen : le Köchi-ki-No-Kata, a été effectuée par Marc Vachier et Alain Dominici, un partenaire de longue date.

C’est Jacques David, son professeur,  qui, avec beaucoup d’émotion, a procédé à la cérémonie de remise de la précieuse ceinture rouge et blanche du 6è Dan à son élève qui a remporté les épreuves sanctionnant cet accès avec succès le 8 mai dernier à Paris.

Les différents ex-présidentes et présidents du Club de Volonne : Jean-Yves Arnaud, Luigi Corrarro, Mr Laugier-Cérinasis, Jean-Jacques Le Henanf, Françoise Manin, Armand Péron et Cathy Balp, sont soit venus ou ont participé avec tout leur cœur aux festivités de ce jour.

 

Rétrospective sur la carrière de Marc Vachier

Marc n’a pas toujours été judoka. Né le 23 décembre 1953 à Marseille, il passe toute sa jeunesse à Volonne où ses parents, André et Lucette, exploitent une  boulangerie-pâtisserie.

En 1964, il a 11 ans et est un garçon bagarreur. Il intègre alors  le Club de Judo de Château-Arnoux, avec son frère cadet Alain.

Jacques David son 1er professeur  comprendra très vite comment canaliser cette agressivité.

En 1970, alors qu’il vit quelques temps à Nice, notamment pour obtenir son CAP de boulanger-pâtissier,  il croisera sur sa route des champions tels que Jean-Paul Coche.

En 1973, il revient travailler à l’entreprise familiale de Volonne et commence à donner des cours de Judo dans le tout nouveau Dojo volonnais encore en construction qui manque d’un réel confort, mais qu’importe !

Entre 1981 et 1988, il obtiendra ses 5 Dan. De 1976 à 1985, il enseigne au Club de Forcalquier où il rencontre Claude Gonta, remarquable pédagogue qui va influencer durant des années le professeur volonnais.

En 1995, c’est au Club de St-Etienne-les-Orgues qu’il donne des cours. Son élève Marielle Ughetto, présidente depuis cette date, est venue le féliciter longuement et lui rendre hommage.

De 1999 à 2008, il est également enseignant au Club de Volx.

Actuellement ayant prit une retraite anticipée de boulanger-pâtissier, il exerce une nouvelle fonction dans un Club Educatif à Manosque.

Egalement musicien, il aime réunir ses amis pour des soirées conviviales dans la bonne humeur et la sincérité par-dessus tout.

 

Une histoire familiale

Père de deux enfants : Aurore et Pascal, ceinture noire tous les deux, et également papi de Tom, 10 ans et Lubin, quatre mois, c’est un grand bonheur pour lui de voir toute sa petite famille se rallier à sa passion : le Judo.

« Félicitations Marc et une très bonne continuation à toi et à ta famille ! »

 

P1030815

 

Voir les commentaires

La réflexion du Jour

"Vous ne pouvez pas apporter la prospérité au pauvre en la retirant au 
riche. Tout ce qu'un individu reçoit sans rien faire pour l'obtenir, un 
autre individu a du travailler pour le produire sans en tirer profit
. Tout 
Pouvoir ne peut distribuer aux uns que ce qu'il a préalablement confisqué à d'autres. Quand la moitié d'un peuple croit qu'il ne sert à rien de faire 
des efforts car l'autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière 
moitié se dit qu'il ne sert à rien d'en faire car ils bénéficieront à 
d'autres, cela mes amis, s'appelle le déclin et la fin d'une nation.

On n'accroît pas les biens en les divisant."
Dr. Adrian Rogers, 1931

Voir les commentaires

Une comédie policière - Jabronnades 2010

 

VALBELLE/VALLEE DU JABRON

 

VIè EDITION DES JABRONNADES

Une énigme pour terminer ce 2nd jour de festival…

 

Pour la mise en bouche de cette fin de soirée, les organisateurs, tous bénévoles, avaient dressé des tentes, des tables et des tables pour accueillir le public qui désirait un encas et  échanger avec les artistes. Ce qui fait le charme de la ruralité, c’est aussi cette proximité et cette chaleur humaine.

C’est Miette Watt, membre de la collégiale du Foyer Rural de la Vallée du Jabron, qui était en charge de la présentation de la Troupe et  dès qu’elle frappa les trois coups avec le « brigadier » de service, l’assistance sentit de suite  un Parfum de Suspicions…

 

P1030741Miette avait perdu le "brigadier "

"Ah! le voilà ! On frappe les trois coups et c'est partit !"

 

 

La Troupe.

La troupe « Théâtre en Liberté » a été fondée en 1954. De nombreux comédiens amateurs y ont fait leurs premières armes et s’y sont aguerris.

La préparation des pièces s’est toujours déroulée parallèlement à des sessions de formation et des stages de perfectionnement. Cette tradition perdure encore.

Depuis sa création, la troupe se produit principalement dans le département des Hautes Alpes, mais participe à de nombreuses manifestations théâtrales et festivals dans la région PACA.

Par ordre d’entrée en scène : Claudette Richier (Pauline), Jeanine Marcoux (Jeanne), Françoise Ginoux (Maguy), Brigitte Benguerine (Dorothée), Christine Meunier(Sabine) et Jacques Bardoux (Le Commissaire), avec en régie, Bernard Redon.

 

Le picht    L'abus de rire est conseillé pour la santé !

 Et avec cette comédie policière « Parfum et Suspicions » de  Bruno Druart, dans une mise en scène de Jean-Marie Dusserre-Bresson, les amateurs de « bons » policiers y ont trouvé leur compte !

Peu de temps après son retour dans sa banlieue natale, Irma Santos est assassinée... On trouve dans sa main un petit bout de papier sur lequel elle a griffonné le mot « MARTIN »...
Le fringant commissaire Oscar Berthomieu, chargé de l’enquête, ne tarde pas à entendre parler des sœurs Martin qui se réunissent tous les  jeudis  pour jouer aux cartes : Jeanne, Maguy, Sabine, Dorothée et Pauline : cinq soeurs, cinq personnalités contrastées... et aucun
alibi ! 24 heures pour une enquête rondement menée : les soeurs Martin vont devoir divulguer quelques petits secrets bien gardés...

Une comédie joyeuse et rythmée nous réservant de nombreux rebondissements !

 

L'auteur :

Bruno Druart est un auteur dramatique français, né le 25 mai 1954, qui écrit des comédies rythmées, irrésistibles truffées de répliques percutantes et qui connaissent du succés dans toute la France.  Toute sa Théâtrographie et sa biographie sur le site : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruno_Druart

 

Critique : Tout feu, tout femme ! Une comédie irrésistible, pleine de rebondissements et de réparties savoureuses pour cinq comédiennes d’exception, organisateurs n’hésitez pas à reprogrammer cette pièce sur notre département !!

 

Contacts : Brigitte au 06.62.17.77.42  brigittebenguerine@orange.fr ou Jacques au 06.86.88.71.62  bardoux.j2@wanadoo.fr

 

 

 

  La troupe "Théâtre en Liberté" - Salut final

  P1030782

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

LES JABRONNADES

 

VALBELLE – VALLEE DU JABRON

 

VIè Edition du Festival Bonne Humeur en Haute Provence

« Les Jabronnades », ce week-end dans la Vallée du Jabron

 

Comme son nom l’indique, ce festival se veut joyeux et chaleureux comme l’équipe qui le gère depuis déjà 2004 au sein du Foyer Rural de la Vallée du Jabron.

Favorisant la Culture pour tous en milieu rural, cette édition est riche et diversifiée à travers sa programmation composée  de « soirées théâtre » avec des troupes de comédiens « amateurs », de chorales, de concerts, de spectacles enfants mais aussi d’ateliers , d’expositions photos, peinture et cette année en inédit un stage de calligraphie japonaise animé par Atsuko Masuda Renon.

 

Les points forts

Le samedi était la journée phare  avec une soirée « Théâtre »  à Valbelle, salle Montebelle.

Tout d’abord une pièce hilarante d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, mise en scène par Martine Mathieu : 

«Cuisine et Dépendances » avec la Troupe « L’Escarbille ».

La troupe

L’ESCARBILLE est née en 2005 de l'escapade collective de Brigitte Chevallier, Joël Retailleau, Roland Bernerd et Véronique Marroni, quatre étincelles attisées par Bernard Colmet, animateur des Ateliers Théâtre de St-Cannat, dans le Pays d'Aix. Bernard Colmet, metteur en scène de l’Atelier du Possible, a tenté de leur apprendre en professionnel qu’amateur pouvait rimer avec rigueur.

Un Atelier Théâtre a vocation à toujours poursuivre leur chemin vers d’autres horizons, aussi ils ont décidé d’engager cette démarche parallèle de troupe amateur pour ne pas être frustrés de ce plaisir de cabotins.

Ce qui a amené Jean Claude Canfora et  Martine Mathieu à rejoindre et étoffer l'Escarbille.

Le pitch

"Cuisine et Dépendances" est une pièce contemporaine sucrée salée où au travers de la fenêtre de ses voisins on redécouvre la difficulté de vivre, avec ces mesquineries et ces tendresses qui sont si drôles chez les autres…

Un couple de bourgeois ordinaires invitent à dîner un couple d’amis perdu de vue depuis 10 ans. L’homme est devenu vedette des médias. Les invités arrivent avec presque 2 heures de retard, ce qui va créer certaines tensions

Critique

Cette jeune troupe de Saint-Cannat  pétrie de talent et d'imagination nous a fait un beau cadeau. Le plaisir de redécouvrir l'une des premières pièces de deux grands auteurs à succès a enchanté un public venu nombreux. Pendant plus d'une heure les protagonistes de cette comédie tendre et amère ont captivés l’auditoire.  Avec un ton  grinçant sur les petits soucis , petites rancoeurs , non-dits , mal-être de personnages au départ commun et banals mais qui sont en réalité d'une richesse de propos extraordinaires, les dialogues restent  percutants et savoureux et fusent avec de plus en plus de pêche au fur et à mesure. Les personnages entrent en scène, Joël Retailleau, alias Georges, ne parle pas il bougonne, il ne joue pas, il est le personnage. Charlotte est interprétée par Brigitte Chevallier Sa prestation est excellente, les passages avec l'ours de la bande, « Georges », sont savoureux, un amour meurtri, les regards se croisent, les âmes et les coeurs se souviennent. Décidément cette jeune troupe a du talent. Parlons de la distribution, le casting est parfait, la mise en scène est efficace.

Une excellente comédie française écrite à merveille par le duo à la patte toujours incisive Bacri/Jaoui.

 

A l’affiche actuellement, dans un autre registre, une pièce à ne pas rater :

 « L'Oiseau Vert »  d’après l’œuvre de Carlo Gozzi sur une mise en scène de Roland Bernert.
Écrite en 1765, à Venise par Carlo Gozzi, réinventée en 1982 par Benno Besson, l'Oiseau vert est une comédie loufoque, mélange de commedia dell'arte, de conte fantastique et de parodie.

 

Pour contacter la troupe : tél 04.42.50.68.77 ou 06.07.19.28.81 e-mail : rolber@free.fr

P1030738Salut final de la troupe "L'Escarbille"

Voir les commentaires

Université du Temps Libre Durance Provence

PEIPIN          

 Une soirée conviviale à la Maison Associative de Peipin

 

Une soirée de clôture de la saison 2009/2010 de l’Université du Temps Libre était organisée cette semaine au sein de la Fédération des Foyers Ruraux 04 à la maison Associative de Peipin.

Les professeurs et les élèves y étaient chaleureusement conviés, l’occasion était donc donnée au Comité Directeur de présenter les nouvelles orientations pour la prochaine rentrée qui aura lieu

le lundi 04 octobre 2010.

 

Création d’une association ou non ?

 

Non, l’UTL restera encore sous l’égide de la FDFR04.

Néanmoins cette 4è année démarre sous le signe de divers changements notamment dans l’organisation qui sera beaucoup plus structurée.

Cinq salariées du siège auront des tâches bien déterminées au sein de l’UTL : Françoise pour la communication dont le site internet, Annie pour les inscriptions et le lien avec les intervenants, Monique pour la comptabilité, et J-Luc Lami pour la coordination et le suivi des  projets.

Une chargée de développement, Mireille, renforcera l’équipe en apportant une aide précieuse de conseillère de par ses compétences et expériences professionnelles.

Les trois bénévoles du Comité Directeur :

Mireille Savournin, Claudine Bonnaud et MChristine Etienne, sont sollicitées pour les seconder dans le secteur de la communication, de la mutualisation avec les foyers et associations adhérentes et « sur le terrain ».

 

Les professeurs, quant à eux, auront plus d’autonomie en prenant en charge les relations avec les élèves, les occupations de salles d’étude et le matériel nécessaire au bon déroulement des cours.

 

Une UTL  en milieu rural qui fait son bout de chemin

 

« Gap a plus de 600 élèves, ce n’est pas là notre objectif, on privilégie le milieu rural et ses propres spécificités… » a déclaré Jean-Luc Lami, Directeur de la Fédération Départementale.

Néanmoins l’UTL sera élargie aux vacances scolaires et pendant la période estivale pour les vacanciers et pour des séances de rattrapage scolaire, c’est donc dans cette optique que les offices de tourisme seront consultés.

De plus une concertation avec l’UTL dignoise sera conduite pour établir, en étroite collaboration sur le département, un calendrier de conférences de très haute qualité, soutenues par le Conseil Général qui souhaite en faire sa « vitrine ».

Par ailleurs, une conseillère d’économie sociale sera engagée pour intervenir auprès des personnes âgées  environ une fois par mois. Des cours de jardinage leur seront également proposés, la commune de Peipin mettant  à disposition à cet effet un terrain proche de la structure.

 

L’organisation d’un événementiel « La Dictée » sera à l’ordre du jour dans le réseau et en direct avec une radio locale. Ainsi pour clôturer la saison 2010/2011, un voyage, très certainement en Italie, sera programmé pour joindre l’utile à l’agréable.

 

Une journée d’information aura lieu le 22 septembre 2010 de 10h à 17h au sein de la Maison Associative, à la FDFR04 au 1er étage.

Une plaquette est en cours d’élaboration pour la présentation du programme des activités, des cours et des modules. Contact pour plus de renseignements au 04.92.62.67.71 www.utlpeipin.wordpress.com

 

 

UTLphoto CM

 

 

 

 

Voir les commentaires

Encore une grande artiste qui s'en est allée !!!

Ginette Garcin,

 la dernière des «veuves» est morte

 Figure populaire et attachante du théâtre, du cinéma et de la télévision, la comédienne Ginette Garcin, auteur pour les planches du «Clan des veuves» dont elle était la dernière survivante, est décédée jeudi à l’âge de 82 ans des suites d’une longue maladie.

Elle s’est éteinte dans un hôpital de Nanterre, où elle avait été admise après une «rechute foudroyante» selon son agent, quelques jours après avoir tourné pour France 3 un énième épisode de la série «Famille d’accueil».

Ginette Garcin était depuis 2001 une héroïne récurrente de ce feuilleton, dans la peau d’une grande tante un brin excentrique. Entre 1987 et 1991, elle avait été, dans un rôle de belle-mère également truculente, l’un des piliers de la série télévisée «Marc et Sophie» diffusée sur TF1.

Née le 4 janvier 1928 à Marseille, ville dont elle avait gardé une pointe d’accent, Ginette Garcin a été formée à la rude école du music-hall, ce qui lui permettra de devenir une comédienne complète, sachant chanter et danser.

Après des débuts dans l’orchestre de Jacques Hélian dès 1946, elle a travaillé auprès de Loulou Gasté puis a été l’interprète, au cabaret comme dans les studios d’enregistrement, de chansons de Boby Lapointe et Jean Yanne.

«Le Clan des veuves»

Ce dernier sera d’ailleurs l’un des premiers, avec Michel Audiard (Le drapeau noir flotte sur la marmite, 1971), à la diriger au cinéma, dans Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil (1972).

En 1975, Yves Robert lui confiera un rôle important dans Dupont Lajoie, mais c’est Claude Lelouch qui fera le plus régulièrement appel à elle, dans des longs métrages comme Les uns et les autres (1981), Partir, revenir (1985) ou Attention bandits (1987).

Régulière à la télévision, notamment dans les Enquêtes du commissaire Maigret (entre 1978 et 1981) et des séries comme Imogène ou Père et maire, Ginette Garcin s’est faite plus discrète au théâtre. Mais son nom restera associé à l’un des grands succès du boulevard: Le Clan des veuves, comédie sur la solitude du veuvage qu’elle écrit elle-même et qu’elle joue avec esprit et vivacité en compagnie de Jackie Sardou (décédée en 1998) et Mony Dalmès (morte en 2006). Créée en 1990, la pièce sera jouée plus de 1.000 fois à Paris et tournera abondamment en province.

Malgré la maladie, Ginette Garcin n’avait pas renoncé dernièrement à la comédie (Monique est demandée en caisse 12 de Raphaël Mezrahi aux Variétés en 2009). Elle venait d’ailleurs de signer pour reprendre la pièce de boulevard Toc Toc avec Gérard Hernandez à la rentrée à Paris.

Elle a été  inhumée lundi matin  au cimetière du Mont-Valérien (Hauts-de-Seine), a précisé son agent.

  18410059-rx 160 214-b 1 CFD7E1-f jpg-q x-20050223 06512

Voir les commentaires

Assemblée Générale du Football Club Volonnais

Le FCV présente son bilan de la saison 2009 - 2010

                      Assemblée Générale du Football Club

 

C’est dans une ambiance très conviviale que s’est déroulée cette semaine l’assemblée générale du FCV salle polyvalente à Volonne.

De nombreux parents, amis, joueurs … sont venus rencontrer l’équipe d’organisateurs, composée de 11 bénévoles, qui leur a présenté le bilan de la saison 2009-2010.

Le président a déployé un rapport moral très satisfaisant avec encore 88 licenciés cette année.

Eric Gonzales, entraîneur  de l’équipe U15, a prit la parole pour formuler ce constat : « Nous avions 21 jeunes licenciés, seulement deux se sont arrêtés en cours d’année, ce qui fait que nous avons tourné avec 19 dans l’équipe. Ce sont des volonnais, mais aussi des enfants de Sourribes, l’Escale, Châteauneuf-Val-St-Donat et de Château-Arnoux. Ce que nous déplorons c’est qu’il a de moins en moins de jeunes qui jouent dans cette catégorie, sans compter la pénurie d’animateurs. »

Thierry Brunel qui secondait Eric Gonzales ne pourra plus être opérationnel de façon assidue pour des raisons professionnelles, aussi il est fait appel à bonne volonté pour le remplacer.

 

Franck Köhler, entraîneur des U11 a manifesté son optimisme devant les performances et les progrès réalisés cette saison par l’équipe.

Un autre appel est lancé cette fois aux jeunes du Carrefour  pour reformer des équipes complètes de benjamins U7,U8,U9 ainsi que des U13, U15 et U17 (soit des enfants nés de 1994 à 1999).

 

Le bilan financier dévoilé par Sandra  Scattolo, trésorière adjointe, se révèle positif : 396.91€, malgré des frais importants  de loyer, d’arbitrage…

Une subvention de la Communauté de Communes Moyenne Durance de 3800€  est allouée au  Club qui néanmoins organise diverses  manifestations : vide greniers, lotos… pour pouvoir boucler le budget.

 

Des permanences vont être organisées pour signer les engagements avant le 14 juillet.

Des informations complémentaires seront fournies par voix de presse et affichages dans le village ou chez les commerçants.

Contact pour tout renseignement au 06.61.11.12.88 ou au 06.75.31.56.58.

 

Conseil d’administration élu pour la saison 2010-2011

Erick Etienne, président – Alain Comba, vice président – Valérie Köhler, trésorière –

Sandra Scattolo, trésorière adjointe - Lucienne Grimaud, secrétaire –

Jean-François Guigon, secrétaire adjoint et entraîneur – Franck Köhler, directeur sportif –

Eric Gonzales, entraîneur U15 -

Lionel Kéhia, Azzedine Lamouri, Daniel Machado, Sébastien Nicolino, Amélie Peyronel, José Pereina,

Claude Schembri.

 

 

P1030710

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

HOMMAGE A BARBARA

Elle aurait 80 ans aujourd’hui mais !!   Elle nous a quittés  depuis 13 ans !!

Monique Andrée Serf, dite Barbara (Barbara Brodi à ses débuts) est une chanteuse, auteur-compositeur-interprète française née à Paris, le 9 juin 1930 et morte à Neuilly-sur-Seine, le 24 novembre 1997.

Sa poésie lyrique, la beauté mélodique de ses compositions, et la profondeur de l’émotion que dégageait sa voix lui assurèrent un public qui la suivit pendant quarante ans.

 

« Ma plus belle histoire d’amour»

 

Du plus loin, que me revienne,
L'ombre de mes amours anciennes,
Du plus loin, du premier rendez-vous,
Du temps des premières peines,
Lors, j'avais quinze ans, à peine,
Cœur tout blanc, et griffes aux genoux,
Que ce furent, j'étais précoce,
De tendres amours de gosse,
Ou les morsures d'un amour fou,
Du plus loin qu'il m'en souvienne,
Si depuis, j'ai dit "je t'aime",
Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous,

C'est vrai, je ne fus pas sage,
Et j'ai tourné bien des pages,
Sans les lire, blanches, et puis rien dessus,
C'est vrai, je ne fus pas sage,
Et mes guerriers de passage,
A peine vus, déjà disparus,
Mais à travers leur visage,
C'était déjà votre image,
C'était vous déjà et le cœur nu,
Je refaisais mes bagages,
Et poursuivais mon mirage,
Ma plus belle histoire d'amour, c'est vous,

Sur la longue route,
Qui menait vers vous,
Sur la longue route,
J'allais le cœur fou,
Le vent de décembre,
Me gelait au cou,
Qu'importait décembre,
Si c'était pour vous....

photo4

Voir les commentaires

Réforme des collectivités territoriales, quel sort pour la commune rurale ?

CHATEAU ARNOUX

 

Réforme des collectivités territoriales,

quel sort pour la commune rurale ?

 

ASSEMBLEE GENERALE DES MAIRES RURAUX

 

C’est à Château-Arnoux que s’est tenue la 10è assemblée générale de l’Association des Maires Ruraux des Alpes de Haute Provence présidée par Michel Flamen d’Assigny, maire de Châteauneuf-Val-St-Donat, en présence de Pierre N’Gahane, préfet, Mikaël Doré, sous préfet de Forcalquier,  Jean-Marc Bessaget, sous-préfet de Barcelonnette, Claude Domeizel, sénateur du 04, Pierre-Yves Collombat, sénateur du Var…

Un bel auditoire à cette AG puisqu’il y avait une  soixantaine de maires du département, ainsi qu’une délégation de maires du Var, et où l’on pouvait noter aussi l’assistance de Jean-Paul David, président de l’AMR06.

L’ensemble des députés du 04 et du 05 siégeant au Parlement des Enfants à Paris étaient excusés.

Patrick Martellini, Maire de Château-Arnoux, Président de la Communauté de Communes Moyenne Durance a ouvert la séance pour accueillir l’assemblée, cédant ensuite la parole à Michel Flamen d’Assigny, président de l’AMR04 : « …pour l’heure nos petites communes sont en état de survie et les réformes qu’on nous annonce risquent de noyer, d’étouffer nos villages dans lesquels nos concitoyens ses sentiront anonymes, et où nos Pays risquent de se dissoudre ».

C’est ensuite Jean-Jacques Lachamp, Maire de Nibles, vice président de l’AMR04 qui a présenté le rapport d’activités 2009, en adressant un message de soutien aux communes du Carrefour dans l’action aux côtés des salariés et des populations pour la ré industrialisation du site.

C’est après le rapport financier déployé par Jean Arnaud, Maire de Bras d’Asse, Trésorier de l’AMR04, que le président a fait appel à de nouvelles candidatures au sein du Conseil d’Administration bien qu’aucun membre ne soit démissionnaire.

Deux candidatures spontanées se sont exprimées pour renforcer cette équipe en place : Robert Biglia, Maire de Puimoisson et Pierre Veyan, Maire de Peipin.

 

L’association des Maires Ruraux 04 fête ses 10 ans.

 

Rattachée à la Fédération Nationale des Maires Ruraux dont le siège est à Lyon, l’association départementale des Alpes de Haute Provence est née le 18 mars 2000.

Créée à l’initiative de quelques maires du quart sud-est du département dont Jean Kints, ex maire de Thorame Basse qui fut le président pendant quatre ans.

Puis,  ce fut Philippe Curti, ex maire d’Entrepierres qui  lui succéda de 2004 à 2008. Depuis cette date c’est Michel Flamen d’Bassigny qui en prit les rennes.

 

Cette association n’est en aucun cas une concurrente de l’Association des Maires de France.

Elle a pour objet de défendre la liberté municipale, de faire prendre en considération les problèmes spécifiques des Communes Rurales, d’informer leurs Élus Locaux sur les problèmes qu’ils ont à résoudre ; d’aider et de stimuler les Collectivités Locales, d’être leur porte-parole auprès des autorités et des services administratifs, du Conseil Régional et Général, et de participer à la formation des Élus.

Ces objectifs s’appliquent à toute les Communes Rurales, afin que leur regroupement entraîne leur efficacité dans la défense de leurs intérêts communs.

 

Débat  animé sur  la réforme des collectivités territoriales.

 

C’est Pierre-Yves Collombat, 1er vice-président de l’AMRF, président AMR83, maire-adjoint de Figanières, sénateur du Var, qui a fait le déplacement pour venir animer ce débat parfois vif dans la forme mais conventionnel sur le fond.

L’AMRF, mobilisée depuis près d’un an contre les menaces que le projet de loi de réforme des collectivités territoriales fait peser sur les communes rurales, est scandalisée par l’accélération du calendrier législatif qui se profile et qui n’est qu’une manoeuvre pour esquiver le débat démocratique sur un sujet important et très controversé.

Le sentiment des élus ruraux de n’être pas écoutés cède aujourd’hui la place à celui d’être méprisés alors que plus de 5000 communes rurales ont délibéré pour dire leur hostilité aux dispositions d’un texte qui menace leur existence même.

 

Reconnaissance du rôle de la ruralité et de ses charges spécifiques

Les territoires ruraux sont une richesse pour notre pays, non seulement en termes d’espace, de qualité de vie mais également en termes de développement économique, de vie sociale.
Il est grand temps de changer le regard sur le monde rural vu trop souvent encore comme composé de territoires quémandeurs qu’il convient d’aider dans le cadre de ce qu’on pourrait appeler une coopération décentralisée franco-française.

Pour les urbains, comme pour les ruraux, notre avenir collectif est suspendu à la définition et enfin à l’application d’une politique pour le monde rural, à la reconnaissance de son rôle dans la société, aux charges spécifiques qui sont les siennes.

 

Projet de constitution d’une Union Régionale :

L’assemblée constitutive prévue l’après-midi n’a pas eu lieu comme prévu, faute des participants du 05 et du 84. Mais le projet ne s’écroule pas pour autant puisque la chartre est signée déjà par trois parties : le 04, le 83 et le 06.

Des déplacements vers les communes des deux départements absents sont envisagés très prochainement pour concrétiser ce projet à cours terme.

 

Les militants de l’AFPS04 interpellent les élus

 

Des militants de l’Association France Palestine Solidarité 04 ont mis à profit ce rassemblement pour interpeller les élus et le représentant de l’Etat.

L’AFPS appelle au boycott d’Israël.

Saisi de la motion adoptée la veille, le conseil d’Administration de l’AMR04 a choisi, après lecture du texte à la tribune, de l’envoyer aux 200 communes du département.

Mieux,  après la réunion et le débat, le préfet Pierre N’Gahane, a reçu les amis de la Palestine dans une salle proche. Il a rappelé les positions fermes exprimées par la France : notamment par les déclarations du Ministre des Affaires Etrangères, du Président de la République, et de la plupart des leaders politiques du pays.

 

L’équipe élue de l’AMR04 :

·         Michel Flamen d’Assigny, Maire de Châteauneuf-Val-St-Donat, président

·         Jean-Jacques Lachamp, Maire de Nibles, vice président

·         Jean Arnaud, Maire de Bras d’Asse, trésorier

·         Sylvain Flores, Maire de Beynes, trésorier adjoint

·         Régine Ailhaud-Blanc, Maire de Champtercier

·         Robert Biglia, Maire de Puimoisson

·         Brigitte Bonnet-Gianati, Maire de Beaujeu

·         Martine Carbonel, Maire de La Brillanne

·         Jean-Louis Chabaud, Maire de Barrême,

·         Serge Prato, Maire de St-André-les-Alpes

·         Pierre Veyan, Maire de Peipin

assistée d’une secrétaire M-Christine Etienne

 

  NOUVELLE EQUIPE amr04

 

Voir les commentaires

1 2 > >>