Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

THEATRE A VALBELLE

Un grand moment de spectacle par des comédiens confirmés

Une première pour cette pièce de Gilles Azzopardi, interprétée par lui-même accompagné d’Olivier Trouilhet, qui remporte un énorme succès ce week-end à Valbelle, salle Montebelle.

Dès leur entrée sur scène, les deux protagonistes vont alors se disputer le droit de s’asseoir. Cette « chaise » va leur conférer une« position sociale » particulière. Celui qui est assis sera maître. Tous les coups sont permis pour obliger l’autre à se lever afin de chiper la place et devenir ainsi le dominant.

Cette « comédie politico-philosophico-financière » se veut être une parabole sur l'argent, le pouvoir, le pouvoir de l'argent et son influence sur nos existences.

Le tout sur fond de gabegie financière mondiale, de « Krach » boursier scandaleux, de " trader" pourri jusqu'à l'os avide et sans scrupules et de petites gens qui sont les dindons de la farce consentants et dociles.

L’action n’est pas située, ni dans le temps, ni dans l’espace. Un hangar, une salle d’attente, un jardin public… Qu’importe. Le spectateur n’ayant aucun repère focalisera son attention sur les personnages et leurs propos. Ce qui est une volonté de l’auteur.

Gilles Azzopardi, l’auteurP1030454

Metteur en scène, comédien, acteur, Gilles Azzopardi fait aussi des apparitions dans des téléfilms : "le miroir de l'eau", "sous le soleil" sur TF1, "Chante" sur France 2, "Plus belle la vie", "Enquêtes réservées" sur France 3.

Aujourd'hui, il est auteur de 7 comédies originales où la convivialité, l'humour, et bonne humeur sont les maîtres mots. Il met aussi en scène les textes de d'autres comédiens notamment le premier One Man Show de Florent Peyre présenté au festival Off d'Avignon.

Olivier Trouilhet, acteurolivier TROUILHET

Comédien dans plus de 13 pièces de théâtre allant de la comédie au classique avec « Le diner de cons », « Le père noël est une ordure », « Georges Dandin », « Clérambard »…il participe aussi à des courts métrages, des émissions d’humour.

Il est également animateur de « l’atelier théâtre » au sein du Foyer Rural de la Vallée du Jabron.

 

L’équipe de bénévoles du Foyer Rural de la Vallée du Jabron, adhérent à la Fédération National des Foyers Ruraux, savent accueillir avec une grande convivialité les spectateurs, d’où, en grande partie,  la popularité et la pérennité des « Jabronnades » (6è Festival Bonne Humeur en Haute Provence) qui auront lieu du 11 au 13 juin prochain.

Mais bien sûr  ils consacrent aussi beaucoup de temps et d’énergie à concocter de très belles programmations consultables sur le site : http://foyer-rural-de-la-vallee-du-jabron.fr

Contact : Mireille au 04.92.62.85.75

A NOTER : A Volonne, le 29 mai à 21h Espace Notre Dame, la troupe « Fluctuat Nec Mergitur » du Foyer Rural de la Vallée du Jabron interprétra « SOS », écrit et mis en scène par Olivier Trouilhet. Contact réservations : Association Amitié et Loisirs au 04.92.64.58.25.

 

 

P1030497P1030485

Voir les commentaires

Le FCV n’a pas de répit… Score final 3/1 pour Volonne

Après une semaine passée en Espagne pour le Tournoi International, avec les U11 et les U15,  les « chevilles ouvrières » du FCV sont de nouveau « au charbon ».

 

En effet cette semaine, une rencontre entre équipes seniors était programmée entre Volonne et Revest-du-Bion.

Ce match s’est donc déroulé au Stade de Revest-du-Bion, se terminant par un score très satisfaisant pour Volonne : 3/1, Volonne gardant de ce fait la 2è place du classement général.

Dès la première mi-temps, Volonne avait déjà marqué les trois buts et en fin de deuxième mi-temps, Revest de Bion a sauvé l’honneur en marquant un but.

Cette rencontre sportive a très bien été arbitrée par un arbitre officiel soit, mais avec une très grande impartialité.

 

Les autres groupes de l’école de foot ne sont pas restés non plus sans rien faire !…En effet, au Stade Richaud-Tamietti de Volonne, les « débutants » ont participé au plateau qui a entrecroisé des échanges entre huit équipes venant de Volx, Mison, La Motte du Caire et Peipin.

Les U11 se sont, de leur côté, rendus à Aiglun où ils ont gagné un match et perdu un autre… Et enfin, les U15 ont perdu 4-3, à domicile, contre une équipe de l’Avance (Hautes Alpes).

 

Une actualité toujours très chargée, bien planifiée, bien équilibrée…

On ne peut pas gagner à chaque fois… mais Volonne conserve ses scores positifs et motivants qui font que  les jeunes footballeurs volonnais  pensent déjà à leur inscription pour la prochaine saison.

Ces « petits » clubs  sont la vitrine  des villages ruraux …et qui sait un jour peut-être  verra-t-on naître une star du football français qui aura fait sa formation au FCV ??

 

 

P1020211

Voir les commentaires

Lancement d’un concours de photos amateurs.

FETE DE LA NATURE 2010

 

A l’initiative d’Emmanuelle MURCIA, photographe, membre très active de l’association « La Cistude », un concours de photos amateurs gratuit OUVERT A TOUS est lancé, dans le cadre de la fête de la nature 2010 qui se déroulera du 19 au 25 mai dans les huit communes de la Communauté de Communes Moyenne-Durance.

La thématique de ce concours est porté sur la nature dans tous ses états (paysages, animaux, flore, faune, insectes, macrophotographie).

L’exposition des « œuvres » retenues par un pré sélection du jury, sera visible tous les après-midi de 14h à 18h à la MJC à Saint-Auban à partir du 19 mai.

Les critères pris en compte seront : le cadrage, la netteté, l’originalité de la prise de vue ou du sujet, la gestion de lumière. Mais les membres du jury devront percevoir à travers l’image surtout la passion de l’auteur pour la nature.

Pour participer à ce concours, il faut déposer ses tirages soigneusement emballés au magasin « Photo Kat’Z » à Château-Arnoux. Un maximum de 5 photos sont acceptées au format 20x30, collées sur un support format 30X45. Au dos des clichés doivent figurer les noms, prénoms adresse électronique et postale des auteurs, mais aussi le titre ainsi que la prise de vue des photos et le nom de l’animal ou du végétal, le cas échéant.

La date butoir de dépôt est le 12 mai. Trois prix seront décernés : le prix du jury  avec un appareil photo NIKON  Colpix S220, le prix du grand public avec un repas pour deux personnes à « la Bonne Etape » et enfin le prix des scolaires avec un abonnement d’un an au Magazine « Images et Nature ».

Pour tout renseignement complémentaire, contact : Emmanuelle au 06.71.04.08.18

Le règlement est téléchargeable sur le site de l’association : www.lacistude.fr

 

Association « La Cistude »

C’est une nouvelle association de protection de la nature qui  vient de voir le jour sur le carrefour Bléone Durance.

Présidée par Daniel Madeleine, elle a pour but :

- de collaborer à la mise en place d’une Réserve Naturelle Régionale sur la retenue du lac de l’Escale et dans les communes de la CCMD.

- d’éduquer et de sensibiliser à la protection de notre environnement par des actions pédagogiques.

- de participer à la protection de la nature de la région.

 

L'association a emprunté son nom à une Cistude qui a été observée dans la Durance près de Volonne dans les années 80, peut être le dernier spécimen en Moyenne Durance. Son retour éventuel dans notre rivière pourrait symboliser le renouveau de cette région.

 

Après l'ère industrielle qui semble être révolue, ce petit animal pourrait être l'image d'une société qui entend désormais valoriser tous ses atouts naturels.

 

  Emmanuelle

 

 


 

Voir les commentaires

LETTREASSO La Vie Associative

 Révoquer le président de son association (20-04-2010)

Est-il possible de révoquer le président d'une association ? Combien de fois cette question a-t-elle été posée sur le forum ? Quand le président d'une association commence à se prendre pour Napoléon, qu'il décide de tout sans en référer au CA ou au bureau et qu'il s'amuse à faire des avions en papier avec les statuts, la question se pose effectivement d'une façon souvent urgente.

En effet, si un dirigeant peut démissionner à tout moment de ses responsabilités au sein de l'association, quid d'une révocation ? Comment une association peut-elle révoquer son ou ses dirigeants ?

Dans un arrêt du 9 mars 2009, la Cour de cassation apporte un éclairage tout à fait nouveau sur la révocation des dirigeants associatifs.

Les faits :
Lors de l'assemblée générale ordinaire du 23 août 2005 de l'Association générale des chasseurs d'Andaines (AGCA), la révocation, non prévue à l'ordre du jour, de son président a été décidée. Celui-ci a néanmoins convoqué ultérieurement le bureau de l'association ainsi qu'une nouvelle assemblée générale au cours de laquelle un autre président a été élu.

L'ancien président de l'AGCA demande alors l'annulation de sa révocation et conteste par ailleurs la régularité de l'élection de son remplaçant, celle-ci n'apparaissant pas à l'ordre du jour de l'assemblée générale.

La Cour d'appel de Caen, (arrêt du 18-09-2007), rejette les demandes du président révoqué et valide sa révocation ainsi que la nomination de son successeur sur présentation d'un procès-verbal de constat d'huissier.

L'ancien président en désaccord avec l'arrêt se pourvoie en cassation sur une question simple : l'assemblée générale d'une association peut-elle procéder à la révocation immédiate de l'un de ses dirigeants sans avoir préalablement inscrit cette révocation à l'ordre du jour ?

La révocation de l'ancien dirigeant de l'association est validée par la Première Chambre civile de la Cour de cassation (arrêt du 05-03-2009), estimant que sa révocation remplit les conditions d'une révocation immédiate.

En revanche la nullité de la nomination du nouveau président est retenue car n'ayant pas été inscrite à l'ordre du jour de l'assemblée générale.

Dans un second temps, la Cour de cassation précise ce que doit être la révocation d'un dirigeant reprenant ainsi les règles de la révocation ad nutum(1) attachée à tout mandat :
La révocation d'un dirigeant sans inscription préalable à l'ordre du jour de l'assemblée générale décisionnaire est valide lorsqu'elle est l'expression d'un manque de confiance des membres dans leur président, notamment lorsque ce dernier est suspecté de sacrifier l'intérêt de l'association, et que son attitude devenait un obstacle au fonctionnement de celle-ci.

La cour fait ici une description assez précise de ce que doit être un incident de séance, qui est l'unique circonstance permettant la révocation d'un dirigeant sans inscription préalable à l'ordre du jour. C'est ainsi la première fois qu'un fait à priori difficilement quantifiable devient juridiquement posé.

Ce compte rendu doit permettre aux associations de "mettre à jour" les statuts afin de prévoir la révocation(2) des dirigeants et les conditions de l'élection(3) d'un nouveau responsable.

En savoir plus
1. Une association est libre de révoquer le mandat qui la lie à ses dirigeants (C. civ. Art. 2004). La révocation peut intervenir sans préavis, motifs et indemnité. Elle peut être décidée sur un incident de séance, sans avoir été inscrite à l'ordre du jour.

2. Une décision portant révocation du président de l'association ne peut être décidée en assemblée générale, sans inscription préalable à l'ordre du jour, que si le comportement du président, lors de l'assemblée générale, rend impossible son maintien à la tête de l'association durant le délai nécessaire pour la convocation d'une assemblée générale, sauf à compromettre les intérêts de l'association ; qu'en s'abstenant de préciser les conditions pour que l'assemblée générale puisse décider d'une révocation immédiate si, en tout état de cause, il était impossible que le président fût maintenu dans ses fonctions durant le délai nécessaire à la convocation d'une nouvelle assemblée générale, les juges du fond ont en tout état de cause privé leur décision de base légale au regard des articles 1134, 1984 et 2004 du Code civil, ensemble les règles applicables aux décisions disciplinaires des associations.

3. Une élection ne peut intervenir qu'à la majorité qualifiée des 2/3 des membres (AG ou CA selon les statuts).

 

 

Associations sportives amateurs, faites attention aux sommes versées (20-04-2010)

Votre club sportif défraie un peu trop systématiquement les joueurs de l'équipe locale de football ? L'association des boulistes tranquilles finance l'achat de boules ou verse une prime à chaque partie gagnée ? Pour conserver un cycliste amateur de bon niveau, votre club lui paie des vacances à la Réunion ? Ces cas ne sont pas rares, tout le monde le sait. Pratiques normales dans le sport amateur qui se trouve lui aussi bien souvent confronté au "mercato" de fin de saison. Retenir un sportif de bon niveau dans un club amateur peut effectivement coûter cher... dans tout le sens du terme.

En effet, toutes les sommes versées par une association sportive amateur (le circuit professionnel est différent) à une personne pratiquant une discipline sportive, en équipe ou en individuel sont soumises à cotisations et contributions sociales en application de l'article L311-2 du code de la sécurité sociale.

Les cotisations et contributions sociales sont dues sur toutes les rémunérations versées au sportif (à l'exclusion des sommes versées à titre de frais professionnels) :
- les salaires (de moins en moins rares même chez les amateurs),
- les avantages en nature,
- les primes de match ou de transferts,
- les commissions publicitaires lorsqu'elles sont versées au sportif par son association ou l'organisateur de la compétition.

Toutefois, afin de tenir compte de la spécificité du monde sportif, deux dispositifs dérogatoires ont été instaurés :
1. la franchise mensuelle de cotisations sociales :
ce dispositif s'applique sur les rémunérations versées à l'occasion de manifestations sportives donnant lieu à compétition.(1) Sont concernés par cette mesure, les sportifs et, dans les mêmes conditions les personnes assurant des fonctions indispensables à la tenue des manifestations sportives (guichetiers, billettistes,..).

2. l'assiette forfaitaire : ce dispositif s'applique aux sportifs et aux personnes gravitant autour des activités sportives, mais également aux moniteurs et éducateurs enseignant un sport.

Ces mesures peuvent s'appliquer cumulativement pour les salariés entrant dans le champ d'application des deux dispositifs. Par contre, le bénéfice de la franchise et de l'assiette forfaitaire n'est pas cumulable avec d'autres mesures d'exonération ou de réduction de cotisations patronales de sécurité sociale. Enfin, la franchise et l'assiette forfaitaire ne s'appliquent pas aux activités exercées dans le cadre d'organismes à but lucratif et des comités d'entreprise.

Les employeurs concernés par cette franchise ?
Peuvent bénéficier de cette franchise les organisateurs, associations, clubs et sections de clubs omnisports à but non lucratif employant moins de 10 salariés permanents, à l'exclusion des sportifs et de ceux qui exercent une activité occasionnelle comme les guichetiers ou les arbitres, au 31 décembre de l'année précédente. Sont considérés comme salariés permanents :
- le personnel administratif, médical et paramédical,
- les professeurs, moniteurs, éducateurs et entraîneurs,
- les dirigeants et administrateurs salariés.

Les salariés concernés par cette franchise ?
Cette franchise vise les sommes versées aux sportifs à l'occasion d'une manifestation sportive donnant lieu à compétition et aux personnes participant à l'activité et assumant les fonctions indispensables à l'organisation billetterie, etc. Sont exclus de cette franchise, les salariés permanents.


En savoir plus
(1) Le nombre de manifestations ouvrant droit au non assujettissement est limité à 5 par mois, par sportif et par organisateur. La somme franchisée à retenir par manifestation s'élève à 70 % du plafond journalier en vigueur lors du versement, soit 111 euros au 1er janvier 2010.

 

Voir les commentaires

La citation du Jour

"Les affaires humaines ont leurs marées qui, saisies au moment du flux, conduisent à la fortune ; l'occasion manquée, tout le voyage de la vie se poursuit au milieu des bas-fonds et des misères".

UK10414-copie-1.jpgShakespeare

Voir les commentaires

Tournoi international du Football Club Volonnais

Cinq jours de compétitions en Espagne pour 27 jeunes volonnais

 

A l’initiative de Franck Köhler, entraîneur bénévole,  le FCV a cautionné deux équipes : U11 et U15, au Tournoi International qui s’est déroulé du 5 au 9 avril à Hostalric  près de Blanes sur la Costa Brava ( pprovince de Gérone en Catalogne -Espagne).

Une bonne organisation d’Euro-Sportring -fêtant cette année son 50è anniversaire- est assurée par un comité très expérimenté qui est soutenu par la ligue catalane de football.

Leur motivation est très séduisante : « L’enthousiasme pour le sport et pour la mission de rapprocher des personnes de cultures et nationalités différentes ».

 

Lors de la  cérémonie d’ouverture, digne d’un show à l’américaine, le présentateur a appelé  à se présenter les 96 équipes (dont deux équipes féminines allemandes, seulement !!)  des huit pays qui étaient engagés : Allemagne, Belgique, Ecosse, Espagne, France, Irlande, Italie et Suisse. Soit environ 2000 joueurs qui se sont rencontrés durant ces cinq jours sur les 14 stades de ce complexe sportif d’Hostalric.

 

Plusieurs équipes de chaque pays ont déposé un trophée au stand Euro-Sportring prévu à cet effet. Volonne n’a donc pas failli à la tradition : Mr Gerrit Von Donselaar en a offert un au nom du FCV,  et un second de la part de  la Municipalité de Volonne pour représenter la commune.

 

Le planning des matchs de poules était adapté de sorte que les participants puissent bénéficier d'assez de temps pour profiter de toutes les distractions de la région.

Nos jeunes volonnais  ont occupé leurs moments de relâches  pour plonger dans la piscine de l’hôtel, se balader en bord de mer avec leurs accompagnateurs et surtout… « Cerise sur le gâteau », pour visiter  le stade du FC Barcelone appelé « Camp Nou », 1er Stade Européen d’une contenance de près de 110 000 places.

 

Les deux équipes ont obtenu des scores moyens mais se sont vues gratifié de la coupe du fair-play. Cette formidable aventure les a confortées dans le désir de progresser afin de retourner l’année prochaine à un autre tournoi international avec plus d’assurance.

 

P1030368.JPGP1030363.JPG

 

1/ les équipes U11/U15 et les accompagnateurs

ainsi que le chauffeur Gaëtan, sur le stade en Espagne avant le retour pour la France

2/ remise de la coupe du "Fair play" à l'équipe U11

 P1030365.JPG Adrien-ETIENNE-portrait-Stade-Estarit-tournoi-Espagne-avril.jpg

Le tiot    Ludo                                                          Adrien futur ...? licencié FCV

 

 

Une belle aventure qui a fait naître la passion du foot

Adrien  :

« J’ai 10 ans, je n’aimais pas le foot. Je suis parti avec mes copains et mes parents, car mon père est le président du Club.  J’ai été ravi et surtout fasciné par le stade de Barcelone.

Maintenant j’ai envie de faire du foot et je pense prendre la licence dès la prochaine saison. »

 

 Quels objectifs recherchiez-vous en montant ce projet ?

 

Jean-François GUIGON dit « Jeff », entraîneur équipe U11 :

« Ce projet était surtout en destination de nos jeunes comme une récompense car c’est un bon petit groupe qui marche bien. Nous pensions que le fait d’avoir une autre vision du foot, la possibilité qu’ils jouent avec d’autres jeunes de diverses nationalités, de découvrir d’autres infrastructures,  leur donneraitent une motivation supplémentaire. Et aussi pour certains c’était la découverte totale d’un autre pays, le bonheur d’un beau voyage ! »

 

Franck KHÖLER, entraîneur général :

« Nous avions envie de faire plaisir à nos jeunes en leur faisant découvrir ce qui se passe ailleurs, les sortir de leur petit village,  et aussi de favoriser des rencontres avec des enfants de toutes nationalités pour que ces échanges soient constructifs et motivants. Le pari est gagné et nous souhaitons pouvoir renouveler l’opération ! »

 

 JEFF.jpgFRANCK.jpg

1/  Jeff (Jean-François GUIGON)           2/  Franck KÖHLER

Voir les commentaires

Une sortie de crise pour l’ADMR…

 

Démission en collégiale du bureau et du Conseil  d’Administration de secteur

 et nouvelle répartition géographique !

 

 

 

L’ADMR qui a maintenant 65 ans vient de traverser une « crise » sur le secteur de Volonne. Cette association gère, rappelons-le, 54 salariées et intervient sur un territoire très répandu répondant aux besoins de 215 familles en assurant auprès d’elles  environ 2800 heures par mois.

Suite à un dépôt de bilan, en jugement du 26 janvier 2010, Maître Gillibert  a été désigné  administrateur en qualité d’assistance. Le tribunal a alors mit en place une procédure de sauvegarde qui donne la possibilité de poursuivre les activités de l’entreprise.

A son initiative, une assemblée générale extraordinaire a été programmée cette semaine avec à l’ordre du jour  la nouvelle répartition géographique du secteur de l’association, la nouvelle dénomination locale de l’ADMR et la ratification des nouveaux statuts et du règlement intérieur.

Cette réunion a rassemblé tous ceux qui avaient à cœur de résoudre cette crise financière que traverse l’association.

Gérard De Meester, président départemental de l’ADMR, Damien Cosserat, président  accompagné  du bureau et du conseil d’administration de l’ADMR de secteur qui sont tous bénévoles, José Escanez, conseiller général, René Villard représentant la CGT, des représentants du personnel, les salariées, les bénéficiaires… s’étaient tous mobilisés pour ouvrir les débats, le problème crucial étant le devenir des salariées et des bénéficiaires.

Pour apaiser tous les bruits qui ont courus, il a été souligné que cette « crise » remonte à plusieurs années en arrière. Une créance de 73000€ passe dans les « pertes et profits » au sein de la fédération. Gérard De Mesteer confirme que c’est acté afin que l’ADMR de secteur redémarre sur des bases saines en certifiant également qu’ « à aucun moment, l’association de Volonne ne sera laissée pour compte ! »

« Des subventions annuelles sont accordées par les communes : 6000€ par Château-Arnoux, 200€ par Volonne et 200€ par Salignac, de multiples réunions ont eu lieu depuis quelques temps avec les différents maires, mais maintenant il faut que les choses soient claires et aussi pour les salariées qui se demandent à quelle sauce elles vont être mangées ! » s’exclame une déléguée du personnel.

 

Une nouvelle entité à Château-Arnoux

Dans le cadre de la nouvelle répartition géographique de secteur avec deux entités, Volonne et Château-Arnoux, les maires des communes concernées seront appelés à assumer leurs engagements.

Afin de rassurer toutes les salariées et les bénéficiaires manifestant  dans la rue, René Villard demande une suspension de séance. Le président de la Fédération et le président de secteur ont pris la parole successivement pour affirmer l’assurance du maintien des emplois dans les mêmes conditions de contrat.

En reprise de séance, les trois propositions mises au vote ont été acceptées à l’unanimité : la division de l’association volonnaise débouche sur la création d’une seconde association à Château-Arnoux. La dynamique de ce projet est déjà disponible avec une douzaine de bénévoles dans les starting-blocks et un local. Une Assemblée Générale Constitutive aura lieu le 8 avril.

La démission en collégiale du bureau et du CA de l’association de secteur est entérinée, dont mandat est donné à la Fédération pour la gérer en attendant la constitution d’un nouveau Conseil d’Administration.

 

L’ADMR est une association de services à la personne qui a de l’avenir !

Quand on sait qu’une maison de retraite coûte plus de 2000  par mois, il y aura donc de plus en plus de maintien voir d’hospitalisation à domicile. Il faut savoir garder une continuité dans la concertation et avoir une démarche  de solidarité constructive afin de préserver tous ces services à la personne.

Un appel à bénévolat est lancé pour reconstituer une équipe sur le secteur de Volonne.

 

 

P1030199.JPGP1030218.JPG

 

Voir les commentaires