Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CHRONIQUE LITTÉRAIRE N°117: Un enfant dans la vague de l'immigration.

''UN ENFANT DANS LA VAGUE DE L'IMMIGRATION''

Au Pays des Jarlandins 1961-1965

 

C'est un ouvrage qui a l'originalité de se présenter sous deux aspects:

- D'une part, c'est un roman historique dont l'action se situe dans la période de la fin des ''Trente glorieuses'' ( 1946 -1975) que Jean Fourastié, en 1979 a appelée ''La révolution invisible'' qui se caractérisent par: la reconstruction économique de pays largement dévasté par la guerre; le retour vers une situation de plein emploi dans la grande majorité des pays; une croissance forte de la production industrielle (un accroissement annuel moyen de la production d'environ 5%); une expansion démographique importante (le baby boom). La forte croissance étant facilitée par un accès encore aisé aux énergies en général et aux énergies fossiles en particulier; et par un rattrapage technologique (par rapport aux États-Unis) dans les pays dont le capital humain (niveau d’éducation et d’expérience des travailleurs) était important.

- D'autre part, c'est l' autobiographie de Luigi Corraro. L'auteur, a le courage de décrire son expérience, «en remontant sur cette époque marquante de ses souvenirs inoubliables» de petit immigré Italien arrivé en France en 1961, à l'âge de huit ans et demi. Son père ayant trouvé du travail, il a pu faire venir son épouse et ses enfants qui étaient restés au pays, au sud de l'Italie, dans le petit village de Viggianello. Outre la description détaillée, fort instructive de l'installation de sa famille à Château-Arnoux, l'auteur nous présente à la fois un instantané de ce village à cette époque, et un aperçu de ce qu'étaient les conditions de vie des immigrés de ce temps-là, face aux réalités auxquelles ils étaient confrontés: la pauvreté, l'apprentissage du français et sa maîtrise pour se faire comprendre et comprendre l'autre, comme en témoigne ce passage:

« Ce n'était pas facile pour notre mère qui ne maîtrise en rien la langue française, de nous accompagner à l'école et de faire les présentations avec nos futurs enseignants. Heureusement que Maria est là, interprète improvisée, elle fait le tour avec chacun de nous dans les différentes classes de l'école Elise et Célestin Freinet.

Me voici donc «parachuté» dans la classe de maternelle supérieure de Madame Pascalon. Les présentations aux enfants de la classe étant faites, et comme de toute façon, je n'ai rien compris à ces mots barbares semblant surgir du fin fond de je ne sais où, je décide de faire le tour des différents jouets de la pièce. Je n'avais encore jamais vu de telles merveilles et j'ignorais même que cela puisse exister! En effet, le seul jouet que je connaissais était un camion en bois que mon père m'avait fabriqué. […]

Mais Madame Pascalon n'est pas tout à fait d'accord sur ma façon de réagir. Je dirais même que mon éducation, sans en connaître encore le véritable sens, commençait. Bien que je n'apprécie pas du tout sa façon de me prendre le bras avec fermeté, et de me ramener à la place qu'elle m'a attribuée, je commence à me révolter...

Que vais-je devenir puisque je suis incapable de comprendre ce qu'elle me dit, et ni même de pouvoir lui répondre pour me défendre, moi que personne jusqu'à présent n'a encore dompté. Je me souviens, quelques jours plus tard, qu'une envie naturelle me prend, je me lève aussitôt et pars vers la porte de sortie afin de satisfaire mon envie pressante. Madame Pascalon me rattrape aussitôt et me fait la morale en me disant qu'il faut demander l'autorisation. Elle m'explique dans son jargon incompréhensible pour moi, qu'il faut dire:

« Madame SVP, je peux aller au cabinet?» Aussitôt je m'essaye, mais le vocabulaire attendu n'est certainement pas encore le bon puisqu'elle ne me lâche toujours pas. Ce qui me paraissait jusqu'à présent bien simple, devient subitement compliqué. Sentant alors une fine goutte chaude dégouliner le long de ma jambe, je prends mon courage à deux mains, et m'arrache de son emprise d'adulte, pour me précipiter rapidement aux toilettes dans la cour.

Pas facile pour un bambin émigré de la campagne, là où il suffisait à n'importe quel moment de la journée, de sortir son simple appareil derrière un buisson et satisfaire ses besoins!

J'apprenais petit à petit, au fil du temps, les diverses règles élémentaires qu'il faut connaître afin de pouvoir vivre en communauté.

Les jours et les semaines qui suivirent furent difficiles. Il fallait en même temps, parler français, trouver ses propres repères et aider mon père à l'aménagement de la maison Benoit. Je devais également essayer de progresser dans la scolarité, moi âgé de presque neuf ans et qui n'avait jamais été à l'école française jusqu'alors.

C'est ainsi, que tant bien que mal, l'année scolaire se termine avec une certaine nostalgie et beaucoup de regret d'avoir perdu mon temps à l'école sans avoir appris grand-chose pour autant. Et même si l'indispensable de mes connaissances dans la langue du pays était à présent acquis, le plus dur restait encore à faire sur ce long chemin de ma nouvelle destinée...[...]

Ce qui est certain, c'est que je comprends maintenant tout ce que l'on me dit, je peux enfin m'exprimer et me défendre si l'on m'accuse de quoi que ce soit.

J'ai petit à petit, au fil du temps, retrouvé ma véritable identité perdue dans ce spectaculaire et chaotique bouleversement de vie et de nation.»

 

À la rentrée suivante, vu son âge, Luigi se trouve ''catapulté'' de la maternelle au cours élémentaire première année dans la classe de Madame Michel où il se retrouve avec des enfants de son âge. Par rapport à eux, il a un sévère retard scolaire et se trouve tout de suite distancé par le niveau moyen de la classe.

Résultat, ne pouvant suivre, il se renferme sur lui-même, se révolte de plus en plus et devient l'élément perturbateur de la classe. Rien ne lui fait peur, même pas le cagibi à balais où Madame Michel l'enferme régulièrement pour avoir le calme afin que les autres puissent travailler. Fort heureusement sa bonne étoile va lui venir en aide comme on peut s'en rendre compte dans ce passage où son ''Destin'' va basculer pour trouver enfin une issue heureuse:

« ...un jour, Madame Michel, en entrant en classe demande si quelqu'un connaît l'abondante source d'eau de la Gabelle?

Elle n'a pas fini de poser la question que je lève aussitôt le doigt. Elle a besoin de quelqu'un pour aller lui chercher de l'eau bien fraîche. Je me retrouve aussitôt désigné et pars avec une bouteille en main, vers l'endroit que je connaissais bien. Il se trouve non loin de l'école, un peu plus haut, en face du charbonnier, juste en dessous du pont qui enjambe «la Riaille». […]

 

Je remplis la bouteille et en profite pour me rincer le gosier par la même occasion. Je me dépêche et rentre en classe avec la bouteille que je remets aussitôt à la maîtresse. Elle goûte l'eau sans plus tarder et me dit que c'est un véritable bonheur d'en boire. Ravie et contente du petit service que je viens de lui rendre, elle me donne même une petite pièce de monnaie.

Ce sont les jours suivants que les enseignants se donnent le mot et m'engagent à tour de rôle pour la corvée de l'eau aux multiples bienfaits.

Je suis devenu ce jour-là enfin quelqu'un, l'incontournable porteur d'eau de l'école. Je servais à présent à quelque chose d'utile, et je n'étais plus considéré comme un mauvais garçon bon à rien.

C'est à cette période de ma vie d'enfant, que tout allait changer dans ma scolarité.

Depuis cette aventure, étant devenu fier de moi par les services que je rends régulièrement, je suis soudainement devenu plus docile envers les autres, et me suis mis aussi incroyablement que cela puisse paraître, enfin au travail. Je m'estomaque moi-même lors d'une dictée à essayer de la faire sans crainte ni aucune tricherie. Comme les autres élèves, j'aligne les mots et les phrases que la maîtresse nous dicte,sur la copie qu'elle corrigera par la suite...[...] Cette dictée n'est certes pas un exploit littéraire, puisque il y a des fautes d'orthographe à tous les mots! Mais quelle importance cela peut-il avoir, puisque le pas sur le bon chemin de l'étude est enfin emboîté.

La maîtresse, étonnée et bouleversée, n'en revient toujours pas que tant de changements aient pu avoir lieu en si peu de temps. On peut alors voir sur son visage, la satisfaction de joie d'avoir accompli son devoir d'enseignante. Et cette image-là, mes amis, je ne suis pas prêt de l'oublier...

Enfin j'étais libéré de ce démon qui me possédait, et qui me rongeait sans relâche de l'intérieur depuis la rentrée.»

 

 

Les efforts de Luigi qui, « libéré de ce démon » comme il le dit, a pris conscience de ses capacités à apprendre, seront récompensés. En 1966 il passera l'examen du CERTIFICAT D'ÉTUDES PRIMAIRES et c'est avec fierté qu'il se verra reçu le premier de sa classe . Le petit immigré qui avait dû apprendre tout à la fois le français qu'il ignorait totalement le premier jour de sa première rentrée scolaire en France, en même temps que les disciplines du programme scolaire, pouvait en effet être fier de lui tout comme ses parents.

 

Dans le contexte actuel, bien que différent de par la situation économique et les origines de la plupart des migrants qui fuient leur pays souvent pour des raisons de survie, le témoignage qui est rapporté dans cet ouvrage nous incite à une réflexion sur la problématique d'un phénomène migratoire qui devient de plus en plus préoccupant ?

 

Victor Bérenguier - Volonne le 9 mars 2016

 

2è parution de Luigi Corraro :"De la ferme Font-Robert à la Chapelle St-Jean"
Château-Arnoux -Randonnée en pays "Jarlandin" sur les traces de anciens
 

Auteur: Luigi Corraro

Éditions Fannyo Rue Barri 04300 MANE.

Format: 210 x 150. 158 pages. Prix 15 €

L'ouvrage à compte d'auteur est disponible chez l'auteur :

Mail: corraro.luigi@orange.fr

Tél.: 0699044603

CHRONIQUE LITTÉRAIRE N°117: Un enfant dans la vague de l'immigration. CHRONIQUE LITTÉRAIRE N°117: Un enfant dans la vague de l'immigration.
CHRONIQUE LITTÉRAIRE N°117: Un enfant dans la vague de l'immigration.

Voir les commentaires

VOLONNE

Les 10 ans du « Petit Millau » bas-alpin, ça se fête !

Parmi les 27 ponts répertoriés sur Volonne, celui que tout le monde connait et reconnait, avec son allure de « Petit viaduc de Millau », a été inauguré le 16 décembre 2006…

 

Déjà 10 ans… L’occasion de partager un moment festif entre les 2 rives !

Une concertation était organisée pour planifier une série de manifestations autour de cet anniversaire. « De tous les ouvrages sur la Durance, il est un des plus modernes avec son architecture audacieuse et élégante. Le pont est porteur de toute une symbolique de lien, entre nos deux rives, entre cultures, entre le passé et l'avenir, aussi nous aimerions célébrer, entre autres, le lien entre les habitants, entre les générations, entre les gens et la Nature omniprésente dans la Réserve Ornithologique de Haute-Provence et créer un souvenir convivial autour de cet événement. », c’est ainsi que Jean-Marc Jugant, conseiller municipal, a présenté le projet à l’auditoire volonnais et jarlandin qui avait été convié.

 

Divers partenaires des deux communes, Volonne et Château-Arnoux, ont été invités tels que les associations du Patrimoine, les Comités des Fêtes, les établissements scolaires, Volonne Initiatives, la MJC, le Point Rencontre, la LPO, la Cistude, le Camping… mais aussi le département qui est à le principal financeur de l’ouvrage, les Archives Départementales,… pour organiser « ce moment qui doit avoir un côté populaire et participatif », rajoute-t-il.

 

De toutes parts des idées et suggestions se sont profilées : expositions, ateliers, conférences, spectacles ... chaque représentant présent devant se concerter avec leur groupe, une autre date est programmée afin de débattre plus concrètement sur la participation de chaque association au sein de l’évènement, à savoir le 16 mars à 18h30, au 1er étage de la salle polyvalente à Volonne.

 

 

VOLONNE
VOLONNE

Voir les commentaires

ZOOM sur VOLONNE En route avec le programme Acti'March

ZOOM sur VOLONNE    En route avec le programme Acti'March

C’est parti pour 16 semaines avec deux rendez-vous hebdomadaires  au parcours de santé de Volonne, Espace Pérona. C’est une activité de marche rapide destinée aux personnes qui veulent renouer avec l’activité sportive ou améliorer leur condition physique.

 « Une alternative à la gymnastique en salle, accessible à tous, parfaitement adaptée à ceux qui n’ont pas envie de courir !» précise Gersande Müller, l’animatrice.

Le déroulement passe par 1/4 h d'échauffement, 45 min de marche active en fonction de votre programme, 10 min d'étirements et enfin par  5 min pour noter votre distance.

Ce protocole est recommandé par le Plan National Nutrition Santé.

Contact auprès de Chantal au 06.09.88.41.87

ZOOM sur VOLONNE    En route avec le programme Acti'March

Voir les commentaires

VOLONNE La Vieille Pierre Volonnaise en chasse contre les Ailantes.

Espèces végétales exotiques envahissantes en France méditerranéenne continentale, les fleurs d’Ailante sont pollinisées  par le vent. Les nombreuses graines produites (300 000 graines par arbre et par an) sont disséminées par le vent ou l’eau et germent très facilement. Cet arbre a une grande vitesse de croissance (jusqu’à 1,5 m par saison) et forme un tapis racinaire dense (dès 3 mois pour un jeune plant). Il produit de nombreux drageons et rejette de souche, notamment quand la plante est stressée (taille, blessure, coupe,…). Chaque fragment de racine peut donner naissance à un nouvel individu.

La  chasse est ouverte contre les fleurs d’ailante par l’association du Patrimoine de Volonne qui fait le point sur leurs actions depuis ces derniers mois, et leurs projets.

« Depuis début Octobre, nous avons continué nos actions sur le site des 2 tours afin d'éradiquer l'espèce envahissante végétale, les Ailantes. En fait ces arbres détruisent la végétation au sol et racinent en surface sur des longueurs importantes; ils fissurent la roche et favorisent l'érosion en détruisant la flore du sol. Il faut informer les gens de ne pas planter cette espèce dans leur jardin !

Nous avons participé au nettoyage de  l'espace grotte dans la rue du centre,  après la porte médiévale, fin Novembre et  nous pensons y exposer l'ancienne pompe à incendie.

Nous  devons normalement accueillir fin avril des écoles pour une journée de visite historique  avec 3 groupes  enfants/enseignants/accompagnants dans le cadre d’un projet pédagogique  autour de l'eau.

Nous participerons,   à la 1ère réunion pour les 10 ans du pont, pour nous, si la date de cette animation se maintient fin juin,  ce sera la journée patrimoine de pays et des moulins. Nous continuons aussi nos actions sur sites dans les mois à venir.

Pour la plaquette, les personnes qui y travaillent dessus n'ont pas terminé, nous y pensons et ce serait bien de pouvoir  l'éditer car déjà celle de l'été dernier a du succès ! », explique Cathy Roux, présidente de la Vieille Pierre Volonnaise.

 

Le riche patrimoine de Volonne mérite ce genre d’attention qui est prodigué par cette dynamique association.

 

VOLONNE       La Vieille Pierre Volonnaise en chasse contre les Ailantes.
VOLONNE       La Vieille Pierre Volonnaise en chasse contre les Ailantes.

Voir les commentaires

VOLONNE Un artiste volonnais s’exporte à la Capitale !

http://http://www.carredartistes.com/fr/1491-galerie-art-en-ligne-artiste-contemporain-herve-hugues

http://www.artmajeur.com/fr/member/herve-hugues

www.artmajeur.com/herve-hugues http://artistehervehugues.wix.com/artistehervehugues

https://www.facebook.com/artistehervehugues/

Artiste volonnais, Hervé HUGUES pas hésité à changer de vie pour l’amour de l’Art.

 "Né les deux pieds dans la Méditerranée", le peintre voue une véritable passion à sa région natale dont il explore les fonds marins dès son plus jeune âge. Après des études en communication, il effectue une formation en arts graphiques et arts appliqués à l’École supérieure des Arts graphiques (Axe sud Marseille), où il s’initie à l’acrylique et se perfectionne en dessin. Après 20 ans de carrière dans la communication, il reprend définitivement les pinceaux en 2002, mixant techniques PAO et peinture. Il se consacre aujourd’hui exclusivement à la peinture sur toile. Très tôt émerveillé par Zao Wou Ki , Chu Teh Chun et Kandinsky, il reste fortement influencé par les peintres abstraits d’hier et d’aujourd’hui. Lauréat du 1er prix Huile et acrylique, Gémenos 2011 et du 2è prix Huile et Acrylique St Zacharie 2015.

Il a ouvert un atelier à Volonne en 2014.

 «Peindre l’émotion, créer des ombres et des lumières improbables, se laisser pleinement aller dans l’imaginaire, voici mes motivations profondes, mon fil conducteur », explique-t-il

 Hervé Hugues expose au sein de la galerie Carré d’Artistes (35 galeries d'art contemporain internationales, 600 artistes peintres venant du monde entier, France, Etats-Unis, Espagne, Pays-Bas, Italie, Chine, Royaume-Uni, Ethiopie...). Chaque mois, Carré d'artistes présente un nouvel artiste en exposition, et propose ainsi des univers, des techniques et des styles sans cesse renouvelés, pour le plaisir des yeux.

 Il  a été sélectionné donc pour exposer aux galeries Carré d'Artiste sur Paris Île Saint Louis (4è) et en parallèle il a également des projets d’exposition sur la Côte, en été, en duo à La Ciotat en Août 2016 et en Solo en 2017.

L’univers de l’artiste  est à la fois doux, et étrange, ombres et lumières, Yin et Yang. Ces floraisons de couleurs se marient autours de ses thèmes de prédilection, mer, nature et méditation.

artiste.herve.hugues@gmail.com

VOLONNE    Un artiste volonnais s’exporte à la Capitale !
VOLONNE    Un artiste volonnais s’exporte à la Capitale !
VOLONNE    Un artiste volonnais s’exporte à la Capitale !
VOLONNE    Un artiste volonnais s’exporte à la Capitale !

Voir les commentaires

VOLONNE Un institut s'installe au village !

La cinquante et une vie bien remplie, c’est ainsi que se résume le parcours de Valérie, commerçante à son compte depuis de nombreuses années, elle a avant tout un esprit d’entreprise et très novateur.

Autodidacte, prothésiste ongulaire diplômée et praticienne du bien-être, de la « communication par le toucher », elle installe derrière sa petite pizzaria ouverte depuis peu à Volonne, un institut, nommé « L’Art en Soi »,  de confort aux huiles essentielles et de soins, sans finalités médicales.

« Moi-même J'adore les massages et faire du bien aux autres, un peu de douceur dans ce monde de brutes, écouter son corps, et lâcher prise et quoi de plus agréable que  d'avoir de jolis ongles des mains et des pieds  bien soignés!... »,   c’est ainsi qu’elle définit son choix d’activités actuel.

 Evacuer le stress, les tensions quotidiennes,  grâce à la relaxation par le massage tonifiant et équilibrant  qui se pratique sur une table de massage dans une ambiance cocoon et agréable, voici un programme qui devrait plaire à bon nombre de volonnais et  plus…

L'institut est ouvert du lundi au samedi sur rendez-vous.

L'ART EN SOI  45, cours jacques Paulon 04290 VOLONNE  Tél : 06.41.22.16.79

https://www.facebook.com/lartensoi.valerie?ref=ts&fref=ts

A LA CARTE :

* Relaxation du corps 1 Heure : TARIF : 50 €
Reprendre confiance en soi, ressentir à nouveau son corps, moment de détente et de sérénité.
Massage ciblé: tête, visage, dos, jambes, mains, pieds.... Huile ou au talc au choix.

* Relaxation du Corps Pierre chaude 1 h20 :  TARIF: 75 €
Travail de la tête aux pieds enveloppant et doux à l'huile
* Détente du dos 30 mn   TARIF : 30 €
Travail doux et enveloppant. (huile ou talc au choix)
* Détente craniène 45 mn  TARIF : 45 €
Libération mentale et lâcher prise.
Calme l'anxiété et apaise l'esprit.
 

VOLONNE  Un institut s'installe au village !
VOLONNE  Un institut s'installe au village !
VOLONNE  Un institut s'installe au village !

Voir les commentaires

VOLONNE Le jeu exploré sous toutes ses formes

Un pari gagné pour cette 2nde édition de la « Soirée Chien Chaud à la Bretonne » !

Les membres de la Collégiale de l’association des parents des élèves des écoles de Volonne« Une Ecole au Village », créée en 2008, se réjouissent du succès de cette manifestation récréative et hors norme.

Le but de cette évènement était de remettre en place  un « essentiel de la vie », soit le lien social,  qui se perd d’années en années et cela depuis, notamment,  l’entrée de la TV dans les foyers et sans compter l’évolution des mentalités où la fraternité s’étiole de jours en jours.

Sept postes de jeux vidéos, Xbox 360 équipé KNETC, Xbox SWAN, Super Nintendo, PS2, PS3, WII… sont installés dans la salle, ainsi que des jeux de société, une table de ping pong, un coin « contes/lectures » pour les plus petits, mais aussi des jeux en bois… ce qui permet aux enfants, aux ados et aux parents d’aller d’un endroit à un autre et de se mêler à chaque groupe pour participer au maximum, échanger, se rencontrer tout simplement et dans la convivialité extrême recherchée.

« L’idée était de récréer une situation qui permettre à tous de se retrouver en dehors de l’école ou du travail, et de partager des moments agréables ensemble. Boissons et dégustations sont vendus à des prix symboliques, l’objectif étant de récolter des fonds, si modestes soient-ils, qui sont reversés aux écoles de Volonne pour la réalisation de leurs projets ludiques et pédagogiques », explique Jean-Christophe Balland, organisateur.

Les bénévoles volontaires qui désireraient rejoindre ce groupe très sympathique seront les bienvenus. De nombreux autres projets sont « dans les tuyaux » et seront débattus lors des prochaines réunions d’organisation par la Collégiale et pour ce faire des « chevilles ouvrières » en plus seraient accueillies cordialement.

La collègiale 2015/2016 se composent de 8 membres : J-Christophe Balland, Frédéric Bertrand, Céline Duchêne, Martial Farhi, Josiane Stoclin, Laëtitia Van Deportal et Daphna Van Egmond.

Contact : JCh Balland au  06.99.93.52.55     uneecoleauvillage@gmail.com

 

 

 VOLONNE   Le jeu exploré sous toutes ses formes
 VOLONNE   Le jeu exploré sous toutes ses formes
 VOLONNE   Le jeu exploré sous toutes ses formes
 VOLONNE   Le jeu exploré sous toutes ses formes
 VOLONNE   Le jeu exploré sous toutes ses formes
 VOLONNE   Le jeu exploré sous toutes ses formes
 VOLONNE   Le jeu exploré sous toutes ses formes
 VOLONNE   Le jeu exploré sous toutes ses formes
 VOLONNE   Le jeu exploré sous toutes ses formes

Voir les commentaires

VOLONNE/L'ESCALE L'AGV lance le programme Acti'March

Le programme Acti’March va  « prendre la route » !

Reconnu pour ses effets salutaires sur la santé tels que diminution des risques d'accident cardio vasculaire, baisse de la tension artérielle, diminution du mauvais cholestérol, amélioration de l'insulino sensibilité, stabilisation du  poids …, ce programme est « un pas vers la forme, une activité physique, simple et pratique avec un accompagnement qui permet de progresser à son rythme, en profitant du grand air et accessible à tous, dès 14 ans… » C’est ainsi que Chantal Maldonado, présidente de l’AGV,  et Gersande Müller, animatrice, certifiée EPGV, sont venues présenter cette nouveauté de l’Association de Gymnastique  Volontaire au sein de la salle polyvalente devant un auditoire candidat à l’engagement. « L’idée étant de remotiver chacun pour reprendre une pratique sportive, ce programme n’a lieu qu’une fois par an, c’est aussi la possibilité de rencontrer et partager un moment convivial », ont elles poursuivi.

Ces parcours de marche active, dynamique et encadrée s’étalent  sur  16 semaines soit 32 heures, 1 heure deux fois par semaine, et sont scindées en trois temps, avec échauffements, randonnée de 40 à 45 mn environ avec arrêts, puis étirements. Ce coaching personnalisé nécessite de fournir des données personnelles au départ et d’évaluer ses propres objectifs, le but étant  ensuite de poursuivre « en autonomie ». Un livret préconisant les consignes et le déroulement de la session, est remis à chaque marcheur. Pour pouvoir participer, il est nécessaire de se munir d’un cardio-fréquencemètre, d’un podomètre, de bonnes baskets et de l’eau ainsi d’un certificat médical qui est obligatoire.

Le lieu de rendez est fixé  au parcours de santé de Volonne, Espace Pérona (à gauche du pont, près du jardin d’enfants) dès le mardi 1er mars 2016, tous les mardis et tous  les jeudis de 13h30 à 14h30, sachant que les séances  seront maintenues par tous les temps.

Contact auprès Chantal, présidente de l’AGV, au 06.99.88.41.87. Les places sont limitées à 15 participant(e)s. Coût : 130€ (licence comprise- prix de la licence : 26€)

Une activité physique et une bonne hygiène de vie permettent de se sentir aussi bien dans son corps que dans sa tête, ce pourquoi Acti’March peut être suivi par la Marche Nordique qui donne le choix des dénivelés.

 

la présidente de l'AGV, Chantal Maldonado (à droite) et Gersande Müller, l'animatrice sont venues présenter ce programme -Rv le 1er mars !

la présidente de l'AGV, Chantal Maldonado (à droite) et Gersande Müller, l'animatrice sont venues présenter ce programme -Rv le 1er mars !

Voir les commentaires

VOLONNE Le Club des Cigales renouvelle ses activités

VOLONNE  Le Club des Cigales renouvelle ses activités

Présidé depuis trois ans par Angèle Roux, le dynamique « Club des Cigales » tenait son assemblée générale annuelle  salle polyvalente, en présence des conseillères municipales, Danièle David, Patricia Mena, Marie-Anne Müller et Monique Revelli.

Forte de ses  54 adhérent(e)s, réservé aux 50 ans et plus, cette association propose diverses animations  les mardis et jeudis de 14h à 18h à la salle du restaurant scolaire : loto, jeux de cartes ou scrabble au choix,  mais aussi pour s’évader un peu, des voyages à la fois ludiques, culturelles et distrayants tels que ceux de l’année 2015, à Gap et à Nyons, dans la Drôme, avec des visites de la chocolaterie et la savonnerie.

Néanmoins dans l’assistance, en aparté,  la remarque de Mme C., «Certains voyages sont inaccessibles pour quelques-unes de nous, car nous sommes plus handicapées que les autres !», sera-t-elle entendue ?

« Un regain de dynamisme passerait par de nouvelles propositions d’activités et bien entendu accessibles à tous et dans l’enthousiasme de tous », rétorque une autre adhérente.

Mais dommage au moment de la proposition de prise de paroles, personne ne dit mot !

Très soucieux de l’activité commerciale locale,  mais aussi  toujours dans la continuité du lien social instauré au sein du Club, les dirigeants organisent des déjeuners aux restaurants de Volonne, « Le César » ou « Il Vésuvio », une fois par mois.

 

Conseil d’administration élu pour 2016 : Angèla Roux, présidente, André Martin, vice-président, Ginette Bremond, secrétaire, Chantal Baudino, secrétaire adjointe, Hélène Trêve, trésorière, Andrée Renaud, trésorière adjointe et Denise Spanu, membre.

Contact : ROUX Angela Tel. : 04 92 64 29 25 ou 06 29 05 46 74
E-mail : roux.rene.1949@orange.fr

 

 

 

VOLONNE  Le Club des Cigales renouvelle ses activités
VOLONNE  Le Club des Cigales renouvelle ses activités
VOLONNE  Le Club des Cigales renouvelle ses activités

Voir les commentaires

PEIPIN VAL DE DURANCE Une animatrice AZZA engagée au sein de l’UTL et sur le territoire

Portrait de Nathalie MACIOSZEK

Ayant  toujours pratiqué des loisirs créatifs, principalement des travaux d’aiguilles et un peu de bricolage et de peinture, elle a  connu le scrapbooking européen en 2009  lorsqu’elle résidait à Digne et elle a tout de suite accroché.

 C’est une forme de scrapbooking qui laisse la part belle aux photos : ce sont elles qui doivent être mises en valeur, la page doit être conçue dans cet objectif.

 Elle représente une marque belge AZZA qui fête ses 15 ans cette année. Dans ce cadre, elle propose non seulement de la vente de produits,  mais surtout des cours de scrapbooking,  également de la carterie ou de la déco.

Elle a  fait partie de cette équipe créative de  2013 à 2015 et a réalisé quelques pages pour des revues et un livre sur les techniques de scrap de la marque.

 

«Après avoir passé 5 ans en Savoie, où j'ai exercé et développé mon activité d'animatrice en scrapbooking, je suis arrivée sur la commune de Château-Arnoux cet été. Mon mari étant gendarme, nous avons beaucoup bougé, mais pour sa dernière affectation, j'ai fait le choix de m'installer un peu avant lui dans notre maison. C'est un grand bonheur pour moi, car je suis tombée amoureuse de la région lorsque nous sommes arrivés à Digne.

 Je suis quelqu’un d’ »habitée », j’adore cette activité, ne serait-ce que par ses multiples facettes : transmettre sa passion, créer, se dépasser pour aller chercher encore plus d’idées, exposer, montrer et démontrer ce que je fais, rencontrer d’autres personnes, les aider dans leurs projets et voir dans leurs yeux que j’ai répondu à leurs attentes », explique Nathalie Macioszek.

Elle  propose des cours dans diverses structures : L'UTL de Peipin, La Marelle à Saint Auban, l'UTL de Villeneuve, mais aussi à domicile, ainsi que des stages sur plusieurs jours pour les mordues,  et fait également partie de l'association "L'entrée des artistes" dont les membres exposent régulièrement dans le secteur.

 Contact et infos : au 06 67 17 47 22

nathaliemacio@hotmail.fr      http://nathaliemacioszek.blogspot.com

 

Prochains RV avec Nathalie les VENDREDIS 26 FEVRIER + 4 ET 11 MARS -

SALLE LE GRAND CHAMP à PEIPIN      de  10H00 à 12H00

Thème : Mini-album en accordéon

 Le scrapbooking européen, un loisir créatif très en vogue. Au cours de cet atelier,  on apprend à réaliser un mini-album accordéon (15x15 centimètres) avec pochettes pour y insérer des messages ou des photos supplémentaires. Pour sa réalisation, il vous faudra prévoir entre 8 et 10 photos aux couleurs harmonieuses et sur le même thème, afin de conserver une belle unité dans l'album.

Attention: les 3 sessions sont indissociables, vous devez vous inscrire à l'intégralité du stage.

Coût total : Adhérent : 30€ / Non adhérent : 45€

Minima sociaux, moins de 16 ans, étudiants : 30% de réduction

+ 2€ pour les fournitures

PEIPIN VAL DE DURANCE    Une animatrice AZZA  engagée au sein de l’UTL et sur le territoire
PEIPIN VAL DE DURANCE    Une animatrice AZZA  engagée au sein de l’UTL et sur le territoire
PEIPIN VAL DE DURANCE    Une animatrice AZZA  engagée au sein de l’UTL et sur le territoire

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>