Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VOLONNE "Ciao Dante !"

Une figure emblématique volonnaise nous  a quittés...


Dante TAMIETTI s’est éteint jeudi matin à l’âge de 85 ans entouré de ses cinq enfants, leurs conjoints et ses sept petits-enfants...


Son talent et sa passion du foot lui ont valu la reconnaissance de ses pairs en tant que figure importante du football amateur local.

DANTE1.jpg

photo donnée par la famille de Dante


Né le 25 juillet 1927 à SUSA en Italie il y débutera sa carrière footballistique. Ce puissant attaquant, doté d’une impressionnante force de pénétration dans les défenses adverses se fera très vite remarquer par la Juventus de Turin. Puis, convoité par de nombreux dirigeants, il sera contacté par le club de Briançon en 1951, où il s'expatriera pour évoluer au sein de l'entente Briançon -Veynes. Là, il rencontrera Jeanine CLASTRES qui deviendra son épouse et la mère de ses 5 enfants.

En 1954, Jacques, le premier enfant du couple verra le jour, suivi en 1955 de Gisèle la cadette, puis l'année suivante, c'est Richard qui pointera le bout de son nez. Toujours porté par la passion du foot, la famille de Dante partira s'installer à Gap, où il portera les couleurs Gapençaises le temps d'une saison.

En 1956, José ESCANEZ lui suggère d'intégrer son équipe. Le Club de Saint-Auban lui propose alors un poste à l'usine Péchiney (Atochem aujourd'hui). La famille TAMIETTI quitte donc les Hautes-Alpes pour venir se fixer définitivement à Volonne. En 1961, Brigitte verra le jour, suivi en 1968 de leur dernier enfant Valérie.

 Lorsqu'il quitte le club de Saint-Auban, c'est tout naturellement qu'il intègre l'équipe fanion du Football Club Volonnais (il effectuera à 50 ans passé quelques matches au coté de ses 2 fils !). Louis RICHAUD lui passera le flambeau de la présidence du F.C.Volonne où il assumera également la fonction d’entraîneur. Grâce à la confiance renouvelée des membres du club, c'est pendant près de quarante ans que Dante assurera ces fonctions sous la bienveillance de son épouse. Ce fut la grande époque du FCV : on accompagnait l'équipe dans tous les déplacements (en voiture mais le plus souvent en car pour les déplacements lointains), les lotos, les tombolas et les tournois de sixte organisés par le club ont laissé à chacun des souvenirs mémorables. En 1999, la commune ainsi que les dirigeants du FCV ont tenu à rendre hommage à ces deux hommes qui ont œuvré pour le football pendant ces longues années. Les deux noms se retrouvent associés à jamais sur le fronton ciselé qui se dresse face à l'entrée du stade.


Dante a toujours œuvré pour les jeunes sur plusieurs générations qu'il n'a eu de cesse de former et d'encourager, souvent même avec tempérament.  Investi dans la vie footballistique, il s'était engagé dès sa création en 1983, au sein du District des Alpes. A ce titre, il a reçu à plusieurs reprises la médaille d'or de la Jeunesse et des Sports. Le sport étant son leitmotiv, il deviendra également correspondant sportif pour le journal la Provence.

Personnage intègre et actif, Il avait à cœur de rendre service à son village et pour cela il avait accepté d’être candidat aux élections municipales ce qui lui avait valu d’être conseiller municipal en charge de la vie sportive de 1989 à 1995.

En 1998, il se retira petit à petit de la vie publique, pour se consacrer à son épouse qui le quittera  un matin de septembre emportée par la maladie.


Atteint de la maladie d’Alzheimer, qu'il a combattu avec courage et dignité,  il s'en est allé ce 3 janvier 2013 vers d'autres horizons où il fredonnera  peut-être encore cette chanson «O sole mio» qu'il affectionnait tant et qu'il chantait pour la joie de tous.

 

 

1977-photo-eRick-avec-Dante.jpg

1977 - photo donnée par Danielle JULIEN