Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VAL DE DURANCE Le combat continue :"Non à la décharge" à Château-Arnoux

 

Ce Lundi 11 mars, les opposants au CET des Parrines ont distribué des tracts,  ralentissant les voitures sur le carrefour de Château-Arnoux


Le juge des expropriations était attendu à 14 heures à la mairie de Château-Arnoux, mais les manifestants se sont mobilisés une demi-heure avant et sont venus fort nombreux pour démontrer leur désaccord.


L’association "Sauvegarder les Parrines", des élus du Territoire, Gérard de Meester, Conseiller Général du canton de Peyruis,  Patrick Martellini, Maire de Château-Arnoux/Saint-Auban, accompagnée de sa première adjointe, Danielle Bremond, Jean-Marie Berg, adjoint à Château-Arnoux également,  Michel Flamen d'Assigny, Maire de Châteauneuf Val saint Donat, Président de l'asssociation des Maires Ruraux du 04, Michel Lauferon, adjoint à Salignac, Jacques Bonte, Maire de Volonne... et les divers opposants au projet de CET avaient  décidé de bloquer le carrefour et de ralentir les voitures afin de distribuer des tracts et d'en profiter pour communiquer sur cette action.


Plus de 200 sympathisants étaient  donc dans la rue, certains brandissant des banderoles.

"Non à la décharge" ont interpellé les voitures et les piétons.


Les élus avaient  revêtu les écharpes tricolores et tendant les tracts vers les vitres ouvertes ils ont su garder le sourire, la meilleure défense !

Les futurs expropriés se fondent dans la foule qui les soutient.


Michel Bonifay, jarlandin, témoigne :

"Mon ressenti, c'est tout simplement du dégoût !Ce n'est pas possible à notre époque d'envisager une décharge comme celle des Parrines, des solutions existent ! Des solutions pérennes  et créatrices d'emplois, et le lieu ??? Franchement nous avons des hectares déjà pollués avec l'usine,  une voie ferrée qui entre dans l'usine, avec les déchets on produit du gaz que l'on peut brûler,  en faire de la vapeur etc ...je suis également un passionné de papillons la décharge va définitivement signer l'arrêt de mort d'un papillon, LA PROSERPINE, dans ce secteur... mais que pèse un papillon face à la manne financière des ordures qui viendront inévitablement de  d'autres régions que le 04".....

 

 

Face à face entre les opposants et le juge civil


Patrick Martellini représentait à la fois la commune et la communauté de communes en cet instant. "Nous sommes nombreux et nous vous recevons bien et dignement, comme vous pouvez le constater", dit-il en s’adressant au juge des expropriations qui est arrivé. "On se sent maltraité et notre territoire est bafoué par une poubelle. Tous ceux qui sont ici disent "non" à la décharge !" Celui-ci a  rappellé la tâche qui lui est alloué : "Je suis là pour arpenter les parcelles afin de les  constater et de les évaluer et remplir un procès verbal de description. L’audience d’appréciation des valeurs aura lieu au Tribunal de Grande Instance à Digne le 22 mai 2013. Le juge civil n’a pas d’autres compétences !"

Le président de Sauvegarder les Parrines rappelle la prochaine manifestation du samedi 16 mars. Le rendez-vous de départ de l’opération escargot est devant la mairie à 13 heures. La démonstration s’est faite dans le calme, mais elle fera grand bruit car  la détermination  s'est lu sur les visages.

 

60410_162360120587074_548816481_n.jpg

 

861020_162360110587075_514381930_o.jpg

 

distribution-de-tracts.jpg

 

531515_162360257253727_243585909_n.jpg

 


la malle aux Trésors 13/03/2013 20:56


Merci Krys pour cet article, en effet personne ne veut de cette poubelle géante sur notre commune à deux encablures de la cité juste derrière la colline. Surtout qu'elle n'a pas lieu d'être
puisque celle de Valensole a été mise en place. Est-ce que tu connais "le champ de l'aïgo", c'est le site des Parrines ? Nos anciens l'appelaient ainsi car il est bordé de sources.
Les chiens au moment de la chasse vont s'y désaltérer ainsi que toute la faune du coin d'ailleurs. C'est un très joli coin pour aller se balader le dimanche en famille, y faire du VTT ou ramasser
les champignons à l'automne et c'est à cet endroit que les chasseurs vont chasser. Notre commune n'a pas beaucoup de superficie, nous ne pourrions plus pratiquer ces activités de loisirs à
proximité de chez nous, mais le plus grave, c'est la pollution. Il faut penser à nos enfants et puis cette implanttion irait à l'encontre de nos projets "touristiques". Enfin, j'espère que le bon
sens va l'emporter et que certaines personnes vont revenir sur leur décision .....


Je vois que tu as pris de belles photos dont celle de mon mari. Est-ce que tu ne voudrais pas me les envoyer par mail ?? Je t'en remercie par avance. Cordialement. Joêlle de LA MALLE AUX TRESORS

Krys 12/04/2015 00:01

hello Joelle je n'avais pas vu ton message - je pense que tu peux la récupérer (je n'ai pas mis de blocage) bises et à bientôt