Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VAL DE DURANCE CHATEAU-ARNOUX/ST-AUBAN-VOLONNE

 

La Ressourcerie de Haute-Provence et le SMIRTOM

ont installé des conteneurs TLC


Michel Flamen d'Assigny, président du Syndicat mixte de ramassage et de traitement des déchets (SMIRTOM) et président de l'Association des Maires Ruraux du 04, Gilles Chevalier, directeur du SMIRTOM, Bernard Elefterakis, directeur  directeur de la RHP et le responsable d'exploitation, Philippe Poirot, ont présenté les nouveaux points d'apport volontaire dédiés aux textiles. Installés dans les dix communes partenaires , ils sont en fonction depuis le début du mois de novembre.

Certains administrés se sont aperçus de leur installation et les utilisent déjà, néanmoins il est d'apporter une information plus large afin que ce dispositif dédié au recyclage soit efficace.

C'est dans le cadre d'un partenariat  entre le SMIRTOM du canton de Volonne et la Ressourcerie de Haute-Provence (RHP) qu'il vient compléter les offres existantes de prise en charge de ces déchets en déchetterie et à la Ressourcerie de Château-Arnoux. 

  

"Concrètement, qu'y apporter et comment faire ?"

·         Michel Flamen d'Assigny: "Vous pouvez apporter les vêtements et les chaussures que vous ne portez plus ; le linge de maison dont vous n’avez plus l’usage. Les articles apportés peuvent être usés, plus à votre goût ou à votre taille. Ceux qui ne sont pas reportables en l’état seront recyclés pour faire de nouveaux produits ! En revanche, n’y mêlez pas ce qui a servi aux travaux ménagers ou de bricolage et tout ce qui peut être souillé par des produits chimiques, des graisses, etc. Cela doit être mis à la poubelle ou directement en déchetterie. De plus, vous devez rassembler les textiles propres et secs, même s'ils sont usés, attacher les chaussures par paire, par les lacets ou avec un élastique, car ils risquent de se séparer à l’ouverture du sac. Et surtout vous devez bien fermer les sacs en évitant ceux qui sont trop volumineux, de préférence employez ceux de moins de 50 litres".

MCE   "Que devient ce qui a été apporté ?"

·         Michel Flamen d'Assigny: "Tout dépend de son état ! Les vêtements, linge et chaussures, appelés TLC, en assez bon état pour être reportés seront donnés ou revendus par RHP ; leur permettant ainsi de financer leurs actions sociales. Les TLC non reportables en l’état seront recyclés : leurs composants pourront être valorisés. Transformés en chiffons d’essuyage ou remis à l’état de fibres, ils pourront être réintroduits dans la fabrication de nouveaux produits, par exemple comme isolants acoustiques ou thermiques, nappes de filtrage, rembourrage, nouveaux textiles etc..."  

 "Pourquoi est-ce important de participer?"

·         Michel Flamen d'Assigny : "Nos poubelles débordent, nos ressources naturelles s’épuisent. En plaçant nos textiles, linge de maison et chaussures (TLC) usagés dans le circuit du réemploi et du recyclage, on les détourne de la poubelle et on leur redonne de la valeur. On limite la quantité de déchets, et on leur offre une seconde vie. Plus de 2.5 milliards d’articles TLC sont mis en marché chaque année, soit plus de 700 000 tonnes. Qu’ils ne finissent pas à la poubelle, qu’ils servent à plusieurs personnes, ou que leurs matières soit récupérées pour d’autres utilisations permet de réduire les déchets et de préserver les ressources naturelles. Réemployer, recycler, c’est redonner de la valeur à ce qui, sinon, aurait été détruit. Le secteur de la récupération et de la valorisation des TLC usagés, en s’organisant, offre des opportunités de croissance. L’augmentation de la collecte et du tri peut créer des emplois, notamment pour les personnes en difficulté au regard de celui-ci. " 

 

C’est une attitude constructive face aux enjeux environnementaux et économiques actuels.

 

126.JPG