Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un triste anniversaire. 2 ans sans Djena et Bari, le courage d'une mère !!...

touslesdeux.jpgMLaure

Le 4 avril 2012, date anniversaire, cela fait 2 ans, jour pour jour que Djena, 9 ans,  et Bari, 7 ans, deux jeunes volonnais ont été enlevés par leur père Akim Seba, à Oraison.  

Un juge aux affaires familiales du Tribunal de Grande Instance de Digne-les-Bains avait confirmé, en avril 2009, la garde des deux enfants à leur mère avec un droit de visite en lieu neutre pour le père biologique.  Ce dernier les retient depuis en Algérie.

Marie-Laure Fazio,36 ans,  la maman, se bat et fait tout ce qui est en son pouvoir afin de récupérer ses petits.

Plusieurs procédures sont en cours, auprès des autorités judiciaires françaises et algériennes. Même si la demande d'exequatur***, qui aurait dû valider la décision de la justice française qui ordonne le retour des enfants, a déjà été rejetée deux fois en Algérie, Marie-Laure Fazio ne perd pas espoir. Elle a engagé un recours devant la Cour suprême d'Alger. "Il s'agit du 2eme enlèvement, il nous les avait déjà enlevés en 2007... L'histoire recommence et les enfants nous manquent.... Aujourd’hui, le temps presse. Je pense qu’ils sont complètement coupés du monde et sous emprise psychologique. Plus le temps passe, plus c'est difficile pour eux, et pour moi, indique-t-elle. Mais je n'abandonnerai jamais".

L’avocat de la mère, Me Fabien Rajon, du barreau de Lyon, indique que cette affaire va être portée devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme et la Cour Suprême d’Algérie. Un juge d’instruction dignois avait lancé un mandat d’arrêt international, en mai 2010, à l’encontre du père.

"Les deux enfants auraient été  localisés et seraient toujours dans le Nord de l’Algérie avec leur père !", nous précise M-Laure.

" La justice algérienne n’a pas reconnu la décision de justice française condamnant le père. Ma cliente a été déboutée à deux reprises par la justice algérienne en 2011. Ces décisions sont incompréhensibles et c’est la raison pour laquelle ma cliente a saisi la Cour Suprême d’Algérie », explique Me Fabien Rajon. « Il s’agit du recours de la dernière chance. Ma cliente a été confrontée à une attitude étonnante, suspecte et totalement inefficace de la part des autorités diplomatiques et judiciaires algérienne », précise également l’avocat. « Je m’interroge quant à la part de responsabilité de l’Algérie dans ce dossier. Je rappelle qu’il s’agit d’une affaire d’enlèvement international. Je considère que nous sommes confrontés à une affaire diplomatique de première importance. La vie de deux jeunes enfants est en jeu », conclue-t-il.

Akim Seba doit être prochainement jugé devant le tribunal correctionnel de Digne-les-Bains pour enlèvement et non-représentation d’enfants. Quatre autres membres de la famille du père sont poursuivis pour complicité. « Une ordonnance de renvoi a été adressée aux différentes parties », précise l’avocat dignois, Me Laurent Villegas, également conseil de Marie-Laure Fazio. « Il faut maintenant que l’affaire soit audiencée. J’essaie d’avoir le plus d’éléments à fournir à l’avocat algérien afin d’obtenir une solution par voie diplomatique ou par la justice algérienne".

Marie-Laure Fazio avait été reçue à l’Elysée à deux reprises, en juillet 2010 et 2011.

 

Cette maman très courageuse garde espoir et courage. Si elle ne s’écroule pas, c’est aussi grâce au soutien de ses amis, de proches, et des nombreux anonymes qui lui ont apporté une aide morale et matérielle notamment via l’association Djena et Bari. 

http://djenaetbari.blogspot.fr

 

  ***L'exequatur est une procédure visant à donner, dans un État, force exécutoire à un jugement rendu à l'étranger

 

 

 

touslesdeux.jpg

Bari et Djena avant leur enlèvement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

billy jack 11/04/2012 11:04


Je vais publier sur mes murs (personnel et groupes sur facebook dont disparitions de personnes mineures et majeures).