Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si grand-mère nous avait conté

 

Dscf0331.jpg Ma mémé Paule nous a quitté le 26 janvier 2008 à 91 ans.
Aussi Victor votre poème m'a beaucoup touché ...
J'ai eus envie de partager cette émotion avec mes ami(e)s sur mon blog ...
Si grand-mère nous avait conté

 

La terre s’est arrêtée de tourner.
Les rivières ont cessé de couler.
Le soleil est resté couché.
La lune ne s’est pas levée.
Les oiseaux se sont tus.
Les étoiles se sont mises en veilleuse.
Et les anges, eux, se sont mis à défiler.

 

Sans tambour ni trompette,
Ils défilent avec leurs banderoles
Et font la grève en guise de protestation.
Certes, ce n’est pas encore la contestation,
Mais ça défile tout de même ;
Et avec la bannière.

 

Bien sûr, on voit bien qu’ils n’ont pas la manière
Et qu’ils ne sont pas encore bien organisés ;
Voyez plutôt :
Ils n’ont même pas leur service d’ordre.
Heureusement que là-haut,
Tout se passe sans désordre.
Aussi on les laisse faire.
Et puis après tout, c’est la première fois.
Ce n’est d’ailleurs pas étonnant s’ils sont un peu maladroits !
Mais, que vous le vouliez ou pas,
Que ça vous plaise ou déplaise,
Ils défilent, et qu’y faire ?

 

Ils disent ce qu’ils ont sur le cœur.
A leur façon, bien entendu.
Ils ne crient pas, mais ils se font comprendre.
Tenez, regardez :
Sur la comète qu’ils brandissent -
Et qui leur sert de calicot -,
On déchiffre, pêle-mêle,
Leurs avertissements, leurs revendications
Et leurs recommandations qui, je crois
Sont à prendre en considération.

 

Jugez-en par vous-même :
« Droit au repos et à la nature »
« Priorité aux espaces verts »
« Réglementation des déchets »
« Prenez garde à la pollution »
« Halte aux gaspillages »
« Qu’une onde pure abreuve nos sillons !»
« Réduction de la croissance »
« Contrôle de l’expansion »

 

 

« Hommes de cette Terre,
Cessez vos querelles stériles et stupides.
Mettez un terme à vos luttes fratricides.
Donnez-vous la main et unissez-vous
Pour construire ensemble un monde meilleur.
Ne semez plus la haine mais répandez l’amour
Il est encore temps, mais dépêchez-vous !!! »

 

Maintenant, regardez là-bas cette petite étoile
Qui, faiblement, mais imperturbablement,
Clignote ce slogan à la mode :
« On en a ras le bol »
Qui se réfléchit en écho
Dans l’espace infini :
Ras le bol, ras l’bol, bol, bol, bol … »

 

Et pendant ce temps-là,
Ici sur notre vieille Terre,
Tout s’est arrêté :
La ménagère ne peut plus moudre son café,
Ni laver son linge
Ni faire sa cuisine
Car il n’y a plus de courant.
Et grand-mère n’est plus là
Pour faire comme avant.
Bon sang de bon sang,
Ca va durer longtemps ?
Mais comment faisaient-ils donc
Dans le temps ?
Ils n’avaient pas de courant pourtant !
Et cependant la Terre tournait,
Les rivières coulaient,
Le soleil brillait,
La lune jouait avec les nuages,
Les oiseaux chantaient …

Ô, grand-mère !
Avant de nous quitter,
Tu aurais dû nous livrer
Tes menus secrets.
Tant pis pour ceux qui auraient ri
De tes manières démodées ;
Nous au moins nous t’aurions écoutée.
Maintenant, on se rappellerait,
Et la Terre alors, recommencerait de tourner …



VICTOR BERENGUIER
© 1972
Extrait du recueil: "Du Pain tendre et du Vin aigre
"