Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mort de Bruno Cremer le 8 août 2010

Comédien de théâtre et de cinéma, Bruno Cremer a également incarné le commissaire Maigret à la télévision. Il est décédé dans un hôpital parisien, il a succombé à une longue maladie, annonce son agent...

 

Bruno Cremer, dernier comédien à avoir incarné le commissaire Maigret à l’écran, est décédé à l’âge de 80 ans - 

 

Né le 6 octobre 1929 à Saint-Mandé (Val-de-Marne), Bruno Cremer luttait depuis plusieurs années contre un cancer. La maladie a fini par sonner le clap de fin : Bruno Cremer est décédé ce samedi dans un hôpital parisien, annonce ce dimanche son agent France Degand.

Le comédien a incarné le commissaire Maigret dans plus de 40 épisodes de la célèbre série télévisée adaptée des romans de Simenon. Il a également joué dans une quarantaine de films et de nombreuses pièces de théâtre.

Au cinéma, Bruno Cremer débute aux côtés d’Alain Delon dans Quand la femme s’en mêle en 1957. Mais sa carrière s’accélère en 1964 avec la 317e section de Pierre Schoendoerffer. Il se spécialise dans les films militaires, les rôles de flic teigneux et les histoires d’espionnage où il fait le coup de poing tout en usant de délicatesse et d’intelligence. Au fil des années, son registre se fera plus discret et émouvant.

 

Dans ’La 317e section’, Bruno Cremer partageait l’affiche avec Jacques Perrin, débutant dans le cinéma 

 

Bruno Cremer tourne beaucoup avec Yves Boisset et Jean-Claude Brisseau, mais également Lelouch, Visconti, Friefkin...

A partir de 1991, il se fait connaître du grand public grâce au commissaire Maigret. Prenant la succession à l’écran de Jean Richard, il incarne le héros de Simenon jusqu’en 2005. Il renoue avec le long métrage en 2000 dans Sous le sable de François Ozon et Mon père, il m’a sauvé la vie, film autobiographique de José Giovanni.

Son autobiographie publiée en 2000 et intitulée Un certain jeune homme retrace sa jeunesse, ses débuts de comédien et sa vie jusqu’au décès de son père. Elle permet à l’acteur de se livrer avec sincérité dans un portrait sans complaisance.

Dans Maigret et l’Etoile du Nord diffusé en 2005, Bruno Cremer apparaît amaigri et fatigué et sa voix a dû être doublée en raison de son cancer. Ce sera son adieu au commissaire.