Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FETE DE LA MUSIQUE A VOLONNE

 

 

Plusieurs animations étaient programmées cette année dans le cadre de la Fête de la Musique à Volonne avec une synchronisation exemplaire s’étalant du vendredi au lundi.

 

Tout d’abord le vendredi les deux bars : « Bar de l’Industrie » et le « Bar des Arts » avaient organisé un concert hard rock près de la Fontaine, place de l’Amiral Peyron.

 

Le samedi   c’est l’Association « Tous pour la Musique » qui a présenté une animation musicale à Notre Dame en soirée, avec la collaboration de tous les élèves de l’école de musique dirigée par Gérald Camusso et les élèves des cours de chant conduits par Andrée Fayard : Brigitte, Fabienne, Annie, Angèle, Christine, Annie, Pascale et Bénédicte  ont interprété brillamment des textes de Jean Ferrat entre autres.

 

Le dimanche et toujours au sein de l’Espace Notre Dame  à l’heure du tea-time c’est un concert choral « Musique Sacrée » qui était proposé par l’ensemble vocal « A Viva Voce », et la participation de l’école de musique de la Communauté de Communes de Moyenne Durance, accompagnée à l’orgue par Sylvana Cramaro et dirigée par Jean-Christophe Berger.

 

Le lundi,  l’association « Peipin Folk » a investi la Place du Château en fin d’après-midi pour tenter de redynamiser le village le jour J, ce 21 juin jour de la Fête de la Musique et de l’été de surcroît.

 

Dommage que le public ne soit pas aux rendez-vous malgré toutes ces énergies déployées !

Ne serait-il pas judicieux de mutualiser toutes ces actions pour une meilleure réussite passant une communication adéquate ?

P1010460L'association "Peipin Folk" s'était installé Place du Château

 

Marie 01/07/2010 20:10



Bonjour,


 


JE TROUVE BIEN TRISTE LA FETE DE LA MUSIQUE !!


une place du Château bien triste


bien pauvre


et regardez la porte du château délabrée ainsi que les volets au-dessus !!


 


C'est vrai que cela donne une image de désolation et de "joie dans la tristesse" (ou l'inverse) comme dirait mon
philosophe de mari.


Une illustration, peut-être, du désintérêt de la municipalité pour ce qui est de la volonté d'organiser de la distraction
à Volonne.


 


Bises à tous


Marie