Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Association "La Vieille Pierre Volonnaise"

F2072.jpg

Son trésorier démissionne : Jean-René Walkowski s’explique.

« La vieille pierre créée en 1987 a pour objectif la protection et la sauvegarde du patrimoine volonnais. En 2008 l’équipe bénévole a consacré de nombreuses heures de travail à la mise en valeur de l’oratoire Saint-Roch, des fontaines, du nettoyage des sites.

 

D’autres actions ont été également réalisées : la crèche de Noël, l’exposition Photo et l’apposition de panneaux d’information (seulement quelques uns ont été posés).

L’association souhaite conduire d’autres projets de restauration : le lavoir de la rue Victor Heyriès, la création d’un musée de l’uniforme, la restauration de la chapelle Saint Jean de Taravon et le portail du cimetière. L’association travaille avec les partenaires compétents : l’architecte des bâtiments de France, les Archives départementales, la Fondation du patrimoine qui permettent non seulement de garantir la qualité et la conformité des restaurations entreprises mais ouvrent également la possibilité d’obtenir des subventions afin d’éviter de grever le budget communal.

 

 Toutes les réalisations effectuées jusqu’à présent n’ont coûté à la Mairie que 3 modiques pots de peinture pour la mise en valeur de toutes les fontaines du village. En revanche, je me trouve particulièrement contrarié, au point j’ai présenté ma démission, par l’attitude de M. le Maire qui oppose systématiquement une fin de non-recevoir à tous les projets précédemment cités.

 

La subvention annuelle versée par la Communauté de communes est de 200 €. Elle ne permet pas d’actions de grande envergure mais les membres de l’association sont capables de ficeler des dossiers pour convaincre les partenaires adéquats. Rien ne peut se faire sans l’aval de Monsieur le Maire qui ne semble pas croire en la possibilité de dynamiser l’économie volonnaise par la mise en valeur de son patrimoine architectural. D’ailleurs, la mise en sécurité de la Tour a pâti du montage financier que M. le Maire a voulu traiter seul.

Les santons de la crèche de Noël créés par notre artiste local dont chacun s’accorde à reconnaître le talent, que l’on aime ou que l’on n’aime pas son style, ont suscité la polémique dans le village. C’était là encore une belle occasion à saisir pour que Volonne se distingue des autres villages et que les curieux viennent se faire leur propre idée : la crèche ne se fera plus, ni la chasse aux pigeons, ni la propreté des lieux laissés à l’abandon. Il a également créé « Les Provis de Volonne », ces petits personnages provençaux qui auraient pu permettre d’engranger des recettes supplémentaires pour l’association et le développement de ses projets. Une autre commune se trouve fort intéressée.

 

Dommage encore pour Volonne et les volonnais !

Mon pauvre village, ton lifting, ce n’est pas encore pour cette fois ! ».                 JRW