Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AG des maires ruraux des Alpes de Haute Provence

 

BARREME        

  "Refondons l'école de la République !"


"Evènement important pour la démocratie locale !"

L'assemblée générale des Maires Ruraux

des Alpes de Haute Provence

s'est tenue ce samedi à Barrême.

                                                                           

L'Association des Maires Ruraux de France fédère, informe, accompagne, représente  et défend les communes de moins de 3 500 habitants partout en France faisant reconnaître leurs spécificités, en complémentarité avec l'AMF.

 Se revendiquant donc comme le porte-parole des maires et adjoints des communes rurales qui agissent et réfléchissent sur le devenir du monde rural, c'est un interlocuteur consulté par les commissions parlementaires et les grandes entreprises du secteur public.

 

Au niveau local, l'AMR04 a vu le jour en 2000, créée par Jean KINTZ, ancien maire de Thorame Basse, elle fut conduite ensuite par Philippe CURTI, ex maire d'Entrepierres et depuis 2008 c'est Michel Flamen d'Assigny, Maire de Châteauneuf-Val-Saint-Donat, qui en détient la présidence.

 

Dans notre département cette association a sa raison d'être puisque c'est quelques 200 communes qui sont dites "rurales". 70 d'entre elles en sont adhérentes, maintenant l'AMR04 en constante évolution.

 

"Rassemblés et plus forts,

nous serons mieux écoutés !",

 a  rappelé Jean-Jacques Lachamp, vice président de l'AMR04, maire de Nibles.

 

Rassemblés, ils l'étaient ce samedi matin à Barrême pour leur assemblée générale annuelle. Accueillis par Jean-Louis Chabaud, maire de Barrême, qui a fait part d'un constat édifiant qui est le même pour tous les participants : "...difficultés de gestion, lourdeurs administratives, gel des dotations, réformes territoriales, autres réformes..." En présence des conseillers généraux, des conseillers régionaux, du sénateur, Claude Domeizel et du secrétaire général de la préfecture, Rodrigue Furcy, et de Pierre-Yves Colombat, vice président de l'AMRF, sénateur du Var, les maires ont fait, en force, le déplacement pour saisir cette occasion d'évoquer ces sujets de discorde entre le monde des villes et celui des campagnes qui donnent l'impression d'une collusion entre les élus des métropoles et les hauts fonctionnaires de l'Etat. Les débats se sont axés sur  les réformes engagées dont bon nombre auront une incidence prépondérante sur nos villages.


Celles des collectivités territoriales ont suscité quelques tensions entre les élu(e)s.

Le président a dénoncé la DGF (dotation globale de fonctionnement) dont l'équité est loin d'être observée : " Une commune de moins de 500 habitants reçoit une DGF de 64€ par habitant quand une ville de 150000 habitants en reçoit 128 !". Cette discrimination entre habitants des petites ou moyennes communes  par rapport aux communes  urbaines est intolérable.

 

"Une usine à gaz !",

s'insurge Jacques Depieds, maire de Mane, contre le coefficient logarithmique dont il demande la suppression.

"...Ce coef sert pour le calcul de la dotation forfaitaire des communes et amène à des invraisemblances, ce sont les territoires ruraux qui en supportent les conséquences !..."


Il propose de voter une motion qui est accueillie à l'unanimité. "L'AMR04 demande aux pouvoirs publics que les axes : économie, patrimoine, tourisme et services aux habitants, soient considérés comme une priorité essentielle pour les territoires ruraux, charge Monsieur le Président de saisir les ministres concernés et demande à l'association nationale de relayer sa démarche auprès des instances européennes"

 

Dans l'intérêt de l'enfant.

L'autre sujet très fortement d'actualité est la réforme des rythmes scolaires. Si les élu(e)s  soutiennent la réforme, ils s'opposent à un nouveau transfert de compétence sans transferts de moyens équivalents.


Une autre motion est votée à l'unanimité : " L'AMR04 demande un délai supplémentaire au-delà du 31 mars afin de mettre en oeuvre la réforme, des moyens pérennes au-delà de la rentrée 2013/2014 afin de garantir les ressources nécessaires à sa mise en oeuvre, un assouplissement des règles d'encadrement des activités doit être envisagé, un soutien aux associations d'éducation populaire malmenée ces dernières années doit être renouvelé,  et que des crédits actuellement dédiés au sport ou  des crédits du ministère de la Culture et de la communication viennent abonder et de façon pérenne, les dispositifs que les communes, syndicats de communes, intercommunalités le cas échéant, auront à coeur de mettre en place "

 

   

A la veille de l'examen du projet de loi sur la refondation de l'école par le Parlement, Claude Domeizel, représentant également Gilbert Sauvan et Christophe Castaner retenus à l'Assemblée Nationale,  souligne : "L'avenir de notre jeunesse, le redressement de notre pays, son développement culturel, social et économique dépendent de ce grand dessein éducatif. Pour la réussite de tous les enfants, refonder l'école de la République est un enjeu majeur auquel nous souscrivons. Nos voeux vont vers la réalisation de la refondation de l'école qui permettra d'élever le niveau de qualification de tous les jeunes et de réduire les inégalité d'apprentissage entre les élèves et les territoires."

 

Rodrigue Furcy a tempéré l'auditoire en annonçant que le Préfet et le directeur des services académiques de l'Education Nationale ont décidé d'organiser quatre réunions territoriales avec les élus d'ici les vacances de février, animées par des sous-préfets et des services de la Direction de la cohésion sociale. Ces rencontres visent à répondre à toutes les questions concrètes que se posent les élu(e)s et sur les modalités de la mise en oeuvre de la réforme.

 "La refondation de l'école s'inscrit dans une démarche globale...Son objectif essentiel fait l'unanimité entre les élu(e)s de ce département : nous avons pu le constater avec Monsieur le Préfet, aucun acteur bas-alpins ne la conteste au fond sur ce qui en fait l'intérêt principal à savoir l'intérêt de l'enfant".

 

 

contact AMR04 :

secrétariat : MChristine 04.92.64.58.25

AMR04SEC@aol.com

http://www.facebook.com/pages/Association-des-Maires-Ruraux-du-04/142800812425615

 

 

 

DSCF5755.JPG

 

DSCF5749.JPG

 

DSCF5742.JPG

   DSCF5766.JPGPIERRE YVES COLOMBAT

SENATEUR DU VAR  & vice-président de l'AMRF

DSCF5769.JPGCLAUDE DOMEIZEL

SENATEUR DES ALPES DE HAUTE PROVENCE

 

DSCF5774.JPGRODRIGUE FURCY

SECRETAIRE GENERAL DE LA PREFECTURE

DSCF5777.JPG