Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AG de l'AMR04 Les maires ruraux bas alpins font de la résistance

MALLEMOISSON        

 Les maires ruraux bas alpins font de la résistance.

 

C'est  lors de leur assemblée générale qui s'est tenue salle polyvalente des Cèdres à Mallemoisson ce week-end que les élus ont exprimés leur inquiétude sur le devenir de leurs communes face au nouveau schéma départemental de coopération intercommunale proposé par la préfète Yvette Mathieu, excusée à cette manifestation et donc  représentée par Pierre Coran, sous préfet de l'arrondissement de Castellane.

L'histoire est un éternel recommencement, c'est aujourd'hui contre cette fusion, imposée par la loi, des communautés de communes pour n'en faire que onze dans le département, que l'association des Maires Ruraux "reprend les armes" 40 ans après le premier combat. En effet, l’Association des Maires Ruraux de France a 40 ans. Dès l’origine un principe : des maires au service de leurs pairs !  www.amrf.fr  

"Ce n'est pas en mariant 3 ou 4 pauvres que l'on fait un riche",

a lancé Michel Flamen d'Assigny, président de l'AMR04. Claude Domeizel, sénateur, s'est rallié à ses collègues et à leurs interrogations, lors de son allocution -se considérant toujours un peu maire rural-:" C'est de la cartographie, mais on ne sait pas ce qu'il y a dedans!", s'est-il exclamé. Puis il a souligné qu'il s'agit "d'un processus qui demande du temps et surtout de la concertation".

Il a profité de cette intervention publique pour informer l'assemblée qu'une loi attend dans les tiroirs et sera voté en fin d'année sur l'extension du vote à la proportionnelle dont le seuil de 3500 habitants pourrait être ramené à 500.

Vanik Barbérian, président national de l'AMRF, retenu en dernière minute, a communiqué également son positionnement : " Considérant que le calendrier imposé par la loi de réforme des collectivités territoriales est irréaliste la méthode d’élaboration des Schémas départementaux de coopération intercommunale (SDCI)  fait courir le risque de blocages multiples. Pour l'AMRF, le délai d'élaboration ne devrait commencer à courir qu’à compter de la réception par les conseils municipaux concernés de données chiffrées permettant une décision éclairée des élus. En conséquence, l'Association des Maires Ruraux de France demande expressément un report raisonnable des délais d’élaboration du schéma départemental de coopération intercommunale qui ne devra commencer à courir qu’à compter de la réception par les conseils municipaux concernés : des éléments chiffrés sur les conséquences patrimoniales et financières des propositions soumises ; des simulations précises sur les modifications proposées en termes de gestion des personnels, de gouvernance, ou encore de compétences. Ces clarifications étant, seules, susceptibles de garantir une décision éclairée, permettant d'apprécier la « définition de territoires pertinents » et la « solidité financière » du futur espace… objectifs assignés au schéma par le législateur."

 

Sur les 292 collectivités appelées à se prononcer avant le 22 juillet certaines ont déjà fait parvenir leur délibération, il va de soi que "toutes ne sont pas favorables" comme l'a commenté le sous-préfet. La Commission (CDCI) aura quatre mois pour se prononcer sur les projets et apporter des amendements. Les élus ont posé le constat que "l'on ne tient pas assez compte de la spécificité de ce département".

Lors de cette assemblée générale, Jacques Depieds, maire de Mane est intervenu sur la problématique de la dotation de péréquation horizontale. Gérard de Meester, conseiller général, a évoqué la dépendance et l'accompagnement des aînés et des projets dont il est à l'initiative tels que  la Maison des Acacias qui a ouvert le 20 juin à Peyruis et celle de Pierrevert qui ouvrira courant 2012, ainsi que le magnifique chantier en cours de domiciles regroupés adaptés avec services associés, sur l'ensemble du département.

 

Une motion

Votée à l'unanimité et présentée au nom de l'AMR04 par Jean-Jacques Lachamp, maire de Nibles et vice-président de l'AMR04 : "...l'achèvement et le développement de l'intercommunalité doivent répondre à un impératif d'efficacité au service d'un projet de territoire et non au remplissage de cases colorées dans les salons de la préfecture."

L'AMR04 appelle donc l'ensemble des maires ruraux "à relayer auprès des membres de la CDCI leurs demandes d'écoute et de dialogue afin d'aboutir à une carte de l'intercom élaborée si possible dans le plus grand consensus, seule manière d'obtenir l'adhésion des élus et de garantir le bon fonctionnement de nos structures communales et intercommunales"

  

   image001MA31811856-0001

   DSCF4879

  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :