Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

VOLONNE Une journée Prévention cancer colorectal

Mieux vaut PREVENIR que guérir !

 

Dans le cadre de « Mars Bleu », mois de promotion du dépistage contre le cancer colorectal, la Ligue contre le cancer s’engage et organise des actions de prévention, de sensibilisation, d’information partout en France et fait le point sur les avancées de la recherche qu’elle soutient.

C'est à Volonne au sein de l'Espace Notre Dame qu'une journée de rencontres et d'échanges était organisée pour le département des Alpes de Haute Provence.
Cet événement orchestré par la fondation ARCAD (Aide et recherche en cancérologie digestive, la SFED(Société Française d'endoscopie digestive), la Ligue contre le Cancer étaient soutenus par de multiples partenaires dont quelques uns avaient installé un stand d'information.

Siégeant au centre de la structure, un côlon géant gonflable appelé "Colon Tour" d'une longueur de 22 mètres, offrait aux visiteurs un parcours ludique et pédagogique à travers une partie méconnue de leur corps,  d'appréhender ce qu'est un polype et comment il peut évoluer.
Cette forme d'aventure intérieure aide à comprendre.


L’objectif étant de  sensibiliser les hommes et les femmes à l’efficacité d’un dépistage précoce dans la lutte contre le cancer colorectal, qui tue plus de 17 000 personnes chaque année en France (150 décès par semaine non dépistés),  soit 4 hommes sur 100 et 3 femmes sur 100, le plus souvent  après l'âge de 50 ans.
Le cancer colorectal, appelé aussi cancer de l'intestin, 2è cause de cancer, se développe lentement, le plus souvent à partir de petites lésions nommées "polypes" qui apparaissent sur la paroi de l'intestin ou du rectum. Certains vont grossir, se mettre à saigner et peuvent évoluer vers un cancer.

Détecté rapidement, un cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10
Les pouvoirs publics proposent aux hommes et aux femmes de 50 à 74 ans de réaliser un test  tous les 2 ans qui permet de détecter des traces de sang dans les selles qui ne sont pas visibles à l'œil nu.  Un patient qui a des antécédents personnels ou familiaux n'est pas concerné par le dépistage organisé, mais soumis à un suivi individuel.
Le cancer colorectal est rare avant 50 ans et près 74 ans, l'intérêt d'un dépistage individuel peut être discuté avec le médecin traitant.
Le test et son analyse sont pris en charge à 100% sans avance de frais. En revanche, la consultation est prise en charge dans les conditions habituelles, de même que la coloscopie lorsqu'elle est prescrite.

              Changement de prestataire et changement de test.


C'est l'ADOC, un prestataire expérimenté et reconnu qui succède à APREMAS depuis le début de l'année, et une simplification et fiabilité du test ont été appliquées, comme l'explique le Docteur Stéphane Robitail de Gap, salarié de l'ADOC04/05, spécialisé en médecine publique et médecine sociale :" La campagne est interrompue car un nouveau test sera mis en place dans le courant de l'été qui sera plus efficace et plus facile à utiliser car il n'y a qu'un seul prélèvement au lieu de trois. Les tests immunologiques seront analysés par des gros automates sur Paris. Les patients recevront une invitation à se rendre chez leur médecin traitant pour récupérer le test qu'ils renverront effectué dans  l'enveloppe jointe. Ceci permet également une  surveillance plus rapprochée. La simplification du test doit permettre d'augmenter la participation des 50-74 ans  à la campagne de dépistage organisé."

           

       Prévenir pour aider mais aussi accompagner pour aider.


Bien que soutenant activement 2 axes d'action (la recherche et le dépistage), le Comité Départemental 04 de la Ligue contre le Cancer s'est fixé également comme priorité  le soutien aux malades et à leurs proches, à savoir un soutien  financier aux personnes que la maladie a  plongé dans la difficulté, et un soutien  psychologique avec "L'Escale Bien-Etre".


Josiane Priam, vice présidente  du Comité 04 rajoute :" Cet accompagnement aux malades et à leurs proches peut se faire sous forme d'aides financières instruites sur dossiers rédigés par les travailleurs sociaux. L'aide psychologique se fait dans des lieux de rencontre sur Sisteron, Digne et Manosque. Et à noter aussi que depuis le 23 mars, nous avons mis en place  dans le hall de l'hôpital de Digne un Espace Ligue d'Informations  (ELI), ouvert tous les lundis après-midi. C'est un lieu d'écoute et d'orientation pour les malades et leurs proches".

Le Comité 04 de la Ligue est composé d'une quinzaine de bénévoles ayant eu une formation locale au préalable et de deux salariées, Nathalie et Nicole.


Leur prochaine manifestation est programmée le 17 avril à Peyruis, à 20h30 à la salle des fêtes avec un spectacle "Théâtre" dont l'entrée sera libre au profit de la Ligue contre le Cancer.

Après l'opération Mars bleu autour du cancer colorectal, l'ADOC04 prépare aussi la campagne de promotion et d'incitation  à participer au dépistage organisé du cancer du sein, occasion de rappeler le fonctionnement et l'intérêt de ce protocole national, qui se nomme "Octobre Rose"!

VOLONNE  Une journée Prévention cancer colorectal
VOLONNE  Une journée Prévention cancer colorectal
VOLONNE  Une journée Prévention cancer colorectal
VOLONNE  Une journée Prévention cancer colorectal
VOLONNE  Une journée Prévention cancer colorectal
VOLONNE  Une journée Prévention cancer colorectal
VOLONNE  Une journée Prévention cancer colorectal
VOLONNE  Une journée Prévention cancer colorectal
VOLONNE  Une journée Prévention cancer colorectal
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :